Spiria logo.
dans «  Brèves technos  »,
13 août 2018.

La chromization du web

Google Chrome.

Google Chrome. © iStock.

L’utilisation de Chrome ne cesse de progresser et le logiciel de Google assoit sa domination sur le monde des navigateurs desktop. Ses principaux concurrents marquent encore le pas ces derniers mois. Selon l’entreprise de mesure d’audience Net Applications, qui monitore les statistiques de dizaines de milliers de sites à travers le monde, la part de marché d’Internet Explorer est passée de 13 % à 11 % en un an, celle de Microsoft Edge baisse à 4,2 % en juillet après un maximum à 4,7 % en janvier dernier, et Mozilla Firefox est passé sous la part des 10 % alors qu’il était autour de 15 % il y a deux ans. Apple Safari a un peu près la même part que Microsoft Edge, autour de 4,3 % sur les six premiers mois de l’année. La part des navigateurs plus confidentiels comme Opera ou encore le très intéressant Vivaldi reste relativement stable depuis 2016, aux alentours de 7 %. Google Chrome quant à lui continue son irrésistible avancée, avec une part proche de 65 %, presque les deux tiers du marché. Toujours selon Net Applications, la situation du côté des mobiles reflète la domination d’Android avec 63 % pour Chrome et 27 % pour Safari.

Computerworld, “Top web browsers 2018: IE, Edge and Firefox return to the road of ruin.”

 

Partager l’article :