Spiria logo.
dans «  Brèves technos  »,
03 février 2020.

Embouteillage artificiel

Google Maps Hacks.

Google Maps Hack. © Simon Weckert.

Google Maps détermine la congestion routière en recueillant la position et la vitesse de déplacement des téléphones dans une zone donnée. En général, ces téléphones sont sur la route parce qu’ils sont avec des conducteurs à l’intérieur de leurs véhicules, et donc la mesure de la vitesse des téléphones donne une bonne estimation de la vitesse des automobiles. Ces données font apparaître une route en vert sur la carte si la circulation semble fluide, ou en rouge si la circulation est intense. C’est un peu sur le même principe que Google vous indique les heures d’affluence dans un magasin ou un restaurant : tout repose sur les données envoyées à Google par les téléphones utilisant les services de Google. L’artiste allemand Simon Weckert a décidé de détourner la technologie pour afficher en temps réel de faux embouteillages sur Google Maps. Pour se faire, il s’est promené dans des rues pratiquement désertes de Berlin en tirant un chariot rempli de 99 téléphones. On imagine que les ingénieurs de Google vont se pencher sur la question et parfaire leurs algorithmes afin d’éviter que leur système se fasse ainsi berner part des artistes farceurs.

YouTube, “Google Maps Hacks by Simon Weckert.”

Ars Technica, Kate Cox, “How to virtually block a road: Take a walk with 99 phones.”

 

Partager l’article :