Spiria logo.

Quelles sont les phases du cycle de vie d’un logiciel ?

Le cycle de vie d’un logiciel n’est pas très différent de celui des produits, ou même de celui d’une entreprise. Cependant, l’agilité dans le développement logiciel est un atout particulier pour maximiser la pérennité d’une solution. Les entreprises doivent demeurer en constante veille technologique et adapter leur plan technologique pour doter leurs équipes internes des bons outils ou bien pour proposer des logiciels qui répondent aux besoins de leurs clients. Dans d’autres cas, les entreprises innovent dans leur approche du marché. La courbe en forme de cloche souvent utilisée pour représenter le cycle de vie des choses illustre les phases suivantes : développement, introduction, croissance, maturité (ou stabilisation) et déclin. Mais cette courbe peut être modifiée pour allonger les phases de croissance ou de maturité de la solution grâce à une vision technologique, l’agilité et une remise en question constante.

article illustration

Sur le long terme, la courbe finira éventuellement par s’infléchir, mais les entreprises peuvent être proactives pour revoir la conception de leurs logiciels et rebondir, réduisant ainsi les risques pour elles-mêmes et leurs clients. Que vous amélioriez un logiciel existant ou que vous repartiez de zéro, voici quelques questions que vous devriez vous poser : 

  • La solution répond-elle encore à des besoins immédiats ou imminents ?
  • Quand les clients, ou leurs utilisateurs, ont-ils été consultés pour la dernière fois au sujet de cette solution ?
  • Qu’est-ce que la concurrence offre comme solution plus innovante ?
  • La plate-forme technologique de la solution (architecture matérielle et logicielle, langage de programmation, expertises disponibles, etc.) permet-elle encore des améliorations potentielles ?
  • Quelle est la disponibilité des mises à jour pour les applications connexes à l’application ou utilisées par la solution (plug-ins, solutions tierces, etc.) ? Y a-t-il eu une annonce de fin prochaine de leur maintenance ?
  • Les besoins d’intégration ou d’interface avec d’autres solutions pourraient-ils prolonger la durée de vie de la solution ?
  • Etc.

En bref, voici les phases du cycle de vie d’un logiciel :

1. Développement

À ce stade, un entrepreneur ou un visionnaire a l’idée d’un logiciel qui répond à un besoin, sert un marché spécifique ou ouvre de nouvelles opportunités. L’entrepreneur ou le visionnaire essaiera d’acheter une solution sur le marché ou, mieux encore, demandera à une entreprise comme Spiria de la développer sur mesure. Le logiciel peut répondre à des besoins internes de l’entreprise ou à ceux de ses clients. Le cycle de développement du logiciel est lancé.

2. Introduction

C’est ici le début de la transformation numérique de la plupart des clients ou utilisateurs. Les processus, les rôles et les responsabilités doivent être révisés avant le déploiement afin de soutenir le succès du nouveau logiciel. Dans un marché concurrentiel, il sera crucial de trouver le bon équilibre entre la réduction du délai jusqu’à la commercialisation (time to market) ou l’utilisation, d’une part, et l’inclusion de correctifs et d’éléments incontournables (must have), d’autre part. Le retour d’information est essentiel à ce stade, pour évaluer les taux d’adoption et les défis rencontrés. Les mises à jour des versions sont plus fréquentes à ce stade.

3. Croissance

La solution logicielle est en phase d’adoption. Les utilisateurs se l’approprient et sa valeur ajoutée est clairement ou progressivement démontrée à ce stade. Les gains sont quantifiables et l’optimisation augmente la productivité interne ou celle des clients. Les mises à jour sont régulières, à mesure que de nouveaux besoins émergent. Les « ce serait bon à avoir » qui avaient été mis en veilleuse sont réévalués et peut-être mis en œuvre.

4. Maturité (ou stabilisation)

La consolidation des étapes précédentes permet de standardiser la solution logicielle. Les demandes ralentissent et les taux d’adoption plafonnent. Il s’agit d’une période critique pour les remises en question énumérées ci-dessus. Le rythme des transformations et des évolutions pendant cette période est très variable selon les industries ou les secteurs d’activités.

5. Déclin

Par manque de vision et d’adaptation aux changements conjoncturels, aux mutations du marché et des modes de consommation, le logiciel se voit délaissé ou critiqué par ses clients ou ses utilisateurs. En conséquence, ceux-ci vont chercher de nouvelles solutions technologiques pour continuer à progresser et obtenir des gains d’optimisation.

Carlo Rossi, Spiria.

En savoir plusarrow

Parlons de votre projet

Appelez-nous au 1 800 972-0979 
ou écrivez-nous  à nouveauprojet@spiria.com