Passer au contenu principal
Spiria black logo
 26 janvier 2017

L’univers du démarrage de projets

Que l’odyssée commence !Depuis ces 10 dernières années, je vis chaque projet qui débute comme une nouvelle odyssée. En tant que designer, je participe à beaucoup de ces phases de démarrage. Elles sont à chaque fois une période d’incertitude où tout est flou et doit être éclairci.Un nouveau projet de développement logiciel sur mesure ou de conception de site Web propose toujours son lot de défis :

decorative

Que l’odyssée commence !

Depuis ces 10 dernières années, je vis chaque projet qui débute comme une nouvelle odyssée. En tant que designer, je participe à beaucoup de ces phases de démarrage. Elles sont à chaque fois une période d’incertitude où tout est flou et doit être éclairci.

Un nouveau projet de développement logiciel sur mesure ou de conception de site Web propose toujours son lot de défis :

  • budget serré,
  • délais de livraison courts,
  • spécifications plus ou moins claires,
  • besoins des utilisateurs ou clients qui sont mal compris,
  • changements dans l’équipe de réalisation,
  • demandes de technologies moins courantes.

Heureusement, il est plutôt rare que toutes ces contraintes soient rencontrées en même temps !

Au fil des années, des rétrospectives Agile et avec l’aide de mon équipe, j’ai mis en place des outils pour aider à clarifier les nouveaux projets et à diminuer ce sentiment de “trou noir” de questionnements. J’espère que ces outils vous aideront à voir aussi plus clair !

Élaborer un questionnaire

Le premier outil que j’ai bâti a été un questionnaire pour les clients. C’est un élément clef du début du projet qui permet d’engager de bonnes discussions et de comprendre les objectifs.

Les questions ressemblent à ceci et peuvent être adaptées de projet en projet :

  • Pourquoi voulez-vous une nouvelle application ?
  • Qu’arriverait-il si vous n’aviez pas de nouvelle application ?
  • Quels sont les problèmes que vous voulez être en mesure de résoudre pour votre clientèle ?
  • Etc.

Le but de ce questionnaire est de comprendre les motivations profondes du client, ses objectifs d’affaires. Est-ce qu’il veut augmenter les ventes ? Améliorer le temps de saisie et de traitement de l’information ? Effectuer moins d’erreurs ?

Pour mesurer le succès d’un projet, il faut d’abord connaître les objectifs d’affaires du client, être capable de les quantifier pour ensuite dire s’ils sont atteints. Ces objectifs doivent être mesurables, réalistes et avoir une date cible de réalisation. 

Avoir de bons objectifs permet à l’équipe et au client d’avoir une direction claire lors du développement, de mieux établir les priorités et ensuite de pouvoir suivre l’avancement de ses objectifs. 

Faire des entrevues utilisateurs

En parallèle avec le questionnaire, il est important d’en apprendre plus sur les utilisateurs/clients du projet. Le mieux est de réaliser des entrevues avec eux dans le but de définir des “personas”, ou types de profils.

L’étude de données comme celles issues du service Google Analytics aide aussi à connaître des aspects importants des utilisateurs comme les technologies utilisées pour accéder au système/site en place, le temps qu’ils passent sur les pages, les fureteurs utilisés. Ces données peuvent aussi aider à définir des objectifs au projet.

Les questions aux utilisateurs peuvent varier beaucoup dépendamment du contexte du projet. La règle d’or d’une bonne entrevue utilisateurs est de demeurer à l’écoute et de poser des questions les plus ouvertes possible pour inviter les gens à parler. On peut débuter par des questions plus générales pour identifier leurs irritants, leurs motivations et ensuite valider certains aspects plus précis, selon les objectifs d’affaires du client.

Le but de toutes ses questions est de dresser un ou des “personas” pour le projet. Avoir un visage sur l’utilisateur final afin de ne pas développer seulement pour notre client ou parce que le designer le veut ainsi. Les interfaces doivent être pensées selon le mode de fonctionnement des utilisateurs et leurs besoins.

Les points principaux à identifier chez les utilisateurs :

  • Quelles sont leurs motivations ?
  • Quelles sont leurs frustrations ?
  • Quels sont leurs objectifs ?

Se rencontrer

C’est un point essentiel au démarrage de projet et c’est souvent la partie que l’on néglige par manque de temps ou par peur de trop entamer le budget. Il est pourtant primordial d’avoir toute l’équipe ensemble au début du projet. C’est un moment pour partager la vision, la questionner, la défier, afin de révéler les risques possibles, les incertitudes, les objectifs du client et des utilisateurs. 

Il ne faut pas non plus avoir peur d’impliquer le client dans ces séances de travail. Trop souvent, l’équipe reste avec plein de questions sans réponse et de sous-entendus. En incluant le client, il peut nous aiguiller plus rapidement dans la bonne direction. Et comme il vit avec nous l’élaboration de la vision, il participera lui aussi plus intimement son projet. Il sera aussi plus facile par la suite de lui faire comprendre les décisions qui seront prises en cours de projet.

En plus de la mise en commun de l’information, vivre ensemble un démarrage de projets permet de bâtir une équipe de réalisation plus forte et engagée. C’est bien plus motivant pour chacun que d’être laissé à l’écart.

Rendre visible le projet

Pour terminer cet article, voici un exemple de tableau de démarrage de projet. L’objectif de ce tableau est de montrer tous les éléments discutés plus haut sous un format abrégé, facile à déplacer de rencontre en rencontre. Il se veut évolutif aussi et facile à maintenir.

decorative

Et vous, quels sont vos « musts » quand vient le temps de démarrer un projet ? Avez-vous d’autres outils ou pratiques qui vous aident à ne pas vous perdre dans un univers de possibilités ?

Partager l’article :