Spiria logo.
dans «  Brèves technos  »,
29 août 2019.

Unix a 50 ans

Ken Thompson (sitting) and Dennis Ritchie (standing) in front of a PDP-11.

Ken Thompson (assis) et Dennis Ritchie (debout) devant un PDP-11, vers 1972. © Bell Labs.

Dans les années 60, les Laboratoires Bell participaient à un projet avec le MIT et General Electric ayant pour objectif de mettre au point un système de temps partagé. Les ordinateurs de l’époque étant très coûteux, il s’agissait de partager les ressources entre différents utilisateurs. Insatisfaite de l’avancement du projet, appelé Multiplexed Information and Computing Service (Multics), la direction des Laboratoires Bell s’est finalement retirée en mars 1969. Ken Thompson, un programmeur de Bell qui avait travaillé sur Multics, a alors décidé d’écrire son propre système. Assisté de Dennis Ritchie, le futur créateur du langage C, il imagine un système de hiérarchie de fichiers, les concepts de processus et de fichiers de périphérique, une interface en ligne de commande et de petits utilitaires aux fonctionnalités correspondant à celles de Multics. En août 1969, la femme et le fils de Thompson sont partis en vacances pendant trois semaines pour voir la famille à Berkeley, et Thompson décide de passer ce temps à écrire un assembleur, un éditeur de fichiers et un noyau pour gérer le processeur de l’ordinateur DEC PDP-7 sur lequel il travaille. En septembre, le PDP-7 tourne sous son nouveau système d’exploitation. Il ne restait plus qu’à trouver un nom. Calquée sur Multics, la première dénomination proposée fut Unics, pour Uniplexed Information and Computing Service, ce qui deviendra Unix en 1970.

DEC PDP-7.

DEC PDP-7. Wikimedia Commons (CC SA 1.0).

YouTube, “Unix History.”

Wikipedia, “History of Unix.”

Ars Technica, Richard Jensen, “Unix at 50: How the OS that powered smartphones started from failure.”

 

Partager l’article :