Spiria logo.
dans «  Brèves technos  »,
19 avril 2018.

Monter une chaise Ikea sans sacres

Denso arms.

Denso arms. © Nanyang Technological University, Singapore.

Il existe deux sortes de gens : ceux qui adorent monter des meubles Ikea, qui en tirent satisfaction et fierté, et ceux qui détestent absolument ça, qui trouvent que c’est une expérience stressante et inutilement pénible. Grâce à des chercheurs singapouriens en robotique, nous pouvons désormais ajouter un 3e type : les robots, qui eux sont très patients et ne pensent pas (encore). Ainsi, il faut deux bras robotiques pour assembler une chaise en pin Stefan (25 $) en une vingtaine de minutes, dont la moitié est passée à identifier les différentes pièces. Ce qui est rassurant, c’est que les robots aussi rencontrent parfois des difficultés. Dans la seconde vidéo, on aurait presque pitié d’eux. Le bras qui laisse échapper une de ces maudites chevilles de bois nous paraîtrait presque dépité.

IEEE Spectrum, “Robots continue attempting to master Ikea furniture assembly.”

 

Partager l’article :