Spiria logo.
dans «  Brèves technos  »,
03 avril 2018.

Moments difficiles pour Tesla

Tesla crash.

Accident à Mountain View. © ABC News.

Les nuages noirs s’amoncellent dans le ciel au-dessus de Tesla. Début avril, son cours en bourse a chuté en dessous des 260 USD, annulant toute la progression réalisée en un an, alors qu’en juin dernier, le titre caracolait à plus de 380 USD. Sa capitalisation boursière est repassée derrière GM et se situe maintenant à peu près au niveau de celle de Ford. La raison ? Une succession rapprochée de mauvaises nouvelles. Pour commencer, le 23 mars, une Model X avec l’autopilote activé a percuté violemment une glissière de séparation de trafic sur une autoroute à Mountain View en Californie. Son conducteur est mort et les photos de l’automobile dans un piètre état ont fait le tour du monde. Venant quelques jours après l’affaire de l’auto Uber qui a tué un piéton à Tempe, en Arizona, cela n’a pas aidé à donner une image positive de la conduite autonome au grand public. Ensuite, les objectifs de production de la Model 3 ne sont encore pas atteints. L’objectif fin 2017 était de produire 5 000 véhicules par semaine, mais ce sont en fait que 2 400 Model 3 qui ont été livrés sur toute l’année 2017 ! Aujourd’hui, la production atteindrait 2 000 par semaine, mais on est encore loin des chiffres qui permettrait de livrer les 500 000 précommandes dans des délais raisonnables. Enfin, Tesla a été obligé d’organiser le plus grand rappel de véhicules de son histoire avec 123 000 Model S produites avant avril 2016 qui connaissent des problèmes de boulons du système de direction assistée qui peuvent souffrir de corrosion prématurée. Dans ce contexte, le poisson d’avril d’Elon Musk, qui a twitté “nous sommes tristes d’annoncer que Tesla est complètement et totalement en faillite”, n’a pas fait rire tous les investisseurs.

Recode, “Tesla’s latest Autopilot crash is just one of many problems it is now dealing with.”

 

Partager l’article :