Passer au contenu principal
Spiria black logo
dans « Brèves technos »,
 17 mai 2017

Impression 3D et marine

Livrea 26.

Livrea 26, la barca figlia del vento. © Livrea Yacht.

L’impression additive est sur le point de faire des percées significatives dans le monde maritime. Un consortium a été créé par les entreprises Damen, RAMLAB, Promarin, Autodesk et la société de classification Veritas, afin de réaliser la première hélice homologuée imprimée en 3D. L’hélice sera basée sur un design, habituellement destiné aux remorqueurs portuaires, de la société Promarin. Faisant 1,3 m de diamètre et pesant 180 kg, elle sera faite à partir d’un alliage de bronze grâce à la technique de fabrication additive par arc fil (Wire Arc Additive Manufacturing). L’impression est réalisée par RAMLAB à Rotterdam. Ce sera la première pièce imprimée en 3D destinée à la marine qui sera, après des séances d’essais, approuvée par Veritas. Du côté de la plaisance, nous retrouvons encore Autodesk qui s’est associée à la startup italienne Livrea afin de réaliser le premier voilier imprimé en 3D, en l’occurrence un cotre de 26 pieds. L’objectif est de terminer le voilier à temps pour qu’il participe à la Mini Transat de 2019, la course en solitaire de 4 000 milles marins qui va de la France aux Antilles.

gCaptain, “Dutch Consortium to Develop Class Approved 3D Printed Ship Propeller.”

3Dnatives, “Livrea veut créer le premier voilier entièrement imprimé en 3D.”

“In the Fold,” Autodesk news and opinions, “Sicilian boat builder Livrea harnesses robotic additive manufacturing to build world’s first 3d printed yacht.”

Partager l’article :