Spiria logo.
dans «  Brèves technos  »,
 
28 mai 2018.

Impression 3D au secours du patrimoine architectural

Modern Ornemental system.

Modern Ornemental system.

Modern Ornemental system. Modern Ornemental system.

Modern Ornemental system. © EDG Architecture and Engineering.

EDG, un cabinet d’architecture et d’ingénierie basé à New York, a développé une méthode qui s’appuie sur l’impression 3D pour restaurer les trésors architecturaux de la ville. Grâce au scanneur tridimensionnel à laser, à des logiciels comme 3DSMax et Rhino et à des algorithmes spécialisés, la méthode permet de fabriquer en impression additive des moules de pièces ornementales complexes. Les moules sont garnis d’un treillis métallique découpé au laser et enfin, il sont remplis de béton Sika pour créer la pièce finale. Tout ce processus est infiniment moins coûteux que le recours aux techniques traditionnelles comme la sculpture sur pierre. L’entreprise avait été inspirée par la démolition prévue du 574, Cinquième avenue, un immeuble à l’ornementation complexe qui ne pouvait être restauré en raison de coûts trop élevés. Le 574, dont la façade datait de 1903, sera finalement rasé en 2017. Bien sûr, la technique développée par EDG peut aussi être utilisée pour la création de pièces contemporaines, et qui sait pourrait contribuer à un retour à une certaine forme d’Art déco en architecture, après des décennies de brutalisme.

3ders.org, “EDG creates customizable 3D printed concrete molds to restore historic architecture.”

Archpaper.com, “EDG creates customizable 3D-printed concrete molds.”

 

Partager l’article :