Spiria logo.
dans «  Brèves technos  »,
15 mars 2018.

GTA V ne vous rend pas agressif et violent

GTA V.

GTA V. © Rockstar Games.

C’est le résultat trouvé par une étude à long terme qui vient d’être publiée dans le journal Molecular Psychiatry. Et à une époque où trop de gens, dont le président des États-Unis, pensent que les jeux vidéo sont en partie à l’origine de la violence des jeunes et des carnages dans les écoles, c’est un résultat que l’on pourra penser bienvenu. Des études expérimentales antérieures se sont concentrées sur les effets à court terme des jeux vidéo violents. En revanche, la présente étude est la première à étudier les effets du jeu vidéo violent à long terme en utilisant une imposante batterie de tests : des mesures comportementales de l’agressivité, des attitudes sexistes, de l’empathie et des compétences interpersonnelles, de la prédisposition à l’ennui, à la prise de risque et à la procrastination, des évaluations de la santé mentale (dépression, anxiété), le tout avant et après 2 mois de jeu quotidien. Les participants ont joué chaque jour au jeu vidéo très violent Grand Theft Auto V, ou au jeu vidéo non violent The Sims 3 ou à aucun jeu du tout pendant deux mois. Aucun changement significatif n’a été observé, ni avec le groupe jouant au jeu vidéo violent, ni avec celui jouant à un jeu non-violent, ni avec groupe témoin privé de jeu.

Ars Technica, “Two months of daily GTA causes ‘no significant changes’ in behavior.”

Molecular Psychiatry, “Does playing violent video games cause aggression? A longitudinal intervention study.”

Partager l’article :