Spiria logo.

Fribo, un robot pour contrer la solitude

Fribo.

Fribo. © Yonsei University/KAIST.

En Amérique du Nord comme en Asie, de plus en plus de jeunes de 18 à 35 ans vivent seuls. En Corée, où le phénomène est très important, des chercheurs tentent de trouver des solutions pour diminuer le sentiment de solitude. Le mois dernier, lors de la conférence internationale ACM/IEEE sur l’interaction homme-robot, des roboticiens coréens ont présenté un robot appelé Fribo, qui est conçu pour permettre aux jeunes adultes qui vivent seuls de maintenir des liens quotidiens avec leurs camarades et qui le fait en écoutant ce qui se passe dans votre vie et celle de vos amis. Fribo fonctionne en effet en écoutant les bruits de la vie quotidienne. La reconnaissance vocale du robot est minimale (et il n’enregistre pas les voix), c’est donc bien plus confidentiel que quelque chose comme Alexa. C’est aussi plus intelligent à bien des égards, avec la capacité de comprendre ce qui se passe dans l’environnement en simplement analysant les bruits. Fribo peut reconnaître des bruits comme un aspirateur en marche, un micro-ondes, une machine à laver, une porte de réfrigérateur s’ouvrant ou se fermant, les bruits de portes, etc. Avec le temps et peu d’aide, il est capable d’apprendre ce que signifient les nouveaux bruits. Le robot possède également un capteur à ultrasons pour détecter si vous êtes dans la pièce ou non, ainsi que des capteurs de température, d’humidité et de lumière ambiante. Lorsqu’un Fribo entend un bruit qu’il reconnaît dans votre maison, il envoie un message aux Fribo de vos amis, par exemple : “Oh, quelqu’un vient d’ouvrir la porte du réfrigérateur. Je me demande qu’est ce que votre ami va manger.” Si le concept pour paraît étrange, voire franchement bizarre, les premiers essais ont donné des résultats positifs. Une jeune en témoigne par exemple : “Fribo m’a aidé à briser le silence et le vide que je ressentais à la maison après le travail. C’est une expérience différente de la télévision parce qu’elle donne des informations sur les activités de mes amis. Le robot semble être une créature vivante.” Toutefois, l’étude ayant été menée en Corée, les chercheurs notent qu’ils ne sont pas tout à fait sûrs de la réussite de Fribo dans d’autres contextes culturels.

IEEE Spectrum, “Fribo: a robot for people who live alone.”

 

Partager l’article :