Spiria logo.
dans «  Brèves technos  »,
 
28 mars 2019.

Faux virus, vraie arnaque

Office Depot in Midtown Manhattan, NYC.

Office Depot, Midtown Manhattan, NYC. © iStock.

Entre 2009 et 2016 aux États-Unis, des magasins Office Depot et OfficeMax ont proposé à leurs clients des vérifications gratuites de l’état de santé de leur ordinateur à l’aide du logiciel PC Health Check créé par Support.com. Mais le logiciel avait été configuré pour informer les consommateurs que leur ordinateur était infecté même si ce n’était pas le cas. De nombreuses personnes ayant obtenu de faux résultats d’analyse ont acheté des services de diagnostic et de réparation auprès d’Office Depot et d’OfficeMax qui pouvaient coûter jusqu’à 300 USD. Office Depot faisait par ailleurs pression sur ses employés pour atteindre des objectifs hebdomadaires pour les très rentables diagnostics PC Health Check. La Commission fédérale du commerce a obtenu qu’Office Depot/OfficeMax et Support.com payent 35 millions de dollars afin d’indemniser les consommateurs trompés.

Federal Trade Commission, “Office Depot computer scans gave fake results.”

Ars Technica, “Office Depot rigged PC malware scans to sell unneeded $300 tech support.”

 

Partager l’article :