Déferlante de téléphones pliables

Huawei Mate X.

Huawei Mate X. © Vlad Savov, The Verge.

Peu après que Samsung ait ouvert le bal avec son Galaxy Fold, d’autres constructeurs profitent du Mobile World Congress de Barcelone pour présenter leur offre en matière de téléphone pliable. Ainsi, 2019 restera dans l’histoire comme l’an I de l’ère des téléphone pliables. Huawei, Oppo, TCL et Motorola sont entrés dans la danse :

La proposition d’Huawei est radicalement l’inverse de celle de Samsung : le grand écran du Mate X (8 pouces, 2 480 × 2 200 OLED) est placé sur l’extérieur. Quand l’appareil est fermé, la dalle OLED se sépare en deux écrans « virtuels », l’un sur la face avant de 2 480 × 1 148 pixels et l’autre sur la face arrière de 2 480 × 892. L’écran arrière est moins large en raison d’une barre verticale qui accueille 3 caméras, un flash et le bouton de démarrage. Si vous vous demandez l’utilité de l’écran au dos, la réponse est pour faire des selfies bien sûr, puisque les caméras sont toutes sur cette face-là. À l’intérieur, on trouve le processeur maison Kirin 980, 8 Go de RAM, 512 Go de stockage et 2 batteries pour un total de 4 500 mAh. Si vous vous étiez déjà évanoui en apprenant le prix de 1 980 USD pour le Samsung, sachez que le Mate X sera vendu 2 600 USD. Disponible au cours de l’année. Alors que le design de Samsung avait laissé un peu dubitatif, l’option choisie par Huawei a été saluée par la presse spécialisée.

Téléphone pliable d’Oppo.

Téléphone pliable d’Oppo. © Brian Shen, Oppo.

Après l’annonce d’Huawei, Brian Shen, le vice-président d’Oppo, a publié sur le réseau social chinois Weibo des photos d’un prototype au design apparenté à celui d’Huawei, sans autres précisions. Et à Barcelone, TCL a dévoilé un prototype non fonctionnel, à écran de 7,2 pouces, qui illustre son design de charnière appelé DragonHinge.

DragonHinge.

DragonHinge. © Vlad Savov, The Verge.

Téléphone pliable Motorola.

© Motorola.

Pour ne pas être en reste, Motorola a confirmé qu’ils travaillaient sur un téléphone pliable, avec une approche très différente : il ne s’agit pas de proposer un téléphone qui se transforme en tablette, mais un appareil qui serait plus compact et dans la lignée des Motorola Razr.

Ars Technica, “Move over Samsung, Huawei’s foldable smartphone is an absolute stunner.”

The Verge, “Huawei has the best first draft for a foldable phone.” — “I held the future in my hands, and it was foldable.”

Ars Technica, “Oppo’s foldable smartphone is another futuristic wraparound display device.”

The Verge, “TCL’s foldable phone prototype is untouchable for now.”

Engadget, “Motorola confirms its foldable phone is coming.”

 

Cette entrée a été publiée dans Brèves technos
par Laurent Gloaguen.
Partager l'article