Passer au contenu principal
Spiria black logo

Comment Facebook contrôle la concurrence

Menlo Park, CA, USA.

Facebook World Headquarters. Menlo Park, CA, USA. © iStock.

Betsy Morris et Deepa Seetharaman, journalistes au Wall Street Journal, révèlent que Facebook utilise une base de données interne pour monitorer ses rivaux potentiels, y compris les jeunes startups qui montrent des performances exceptionnelles. Cette base de données provient de l’acquisition par Facebook d’une jeune pousse israélienne, Onavo, qui a créé une application Onavo Protect promettant à ses utilisateurs la protection de leurs données en acheminant leur trafic via un VPN. L’application donne à Facebook un aperçu exceptionnellement détaillé de ce que les utilisateurs font sur leurs téléphones, recensant toutes les utilisations d’applications. L’outil serait à l’origine de la décision de Facebook d’acheter WhatsApp par exemple. En résumé, Facebook utilise une application VPN censée protéger la vie privée des utilisateurs pour en fait analyser les applications qu’ils utilisent, et ainsi violer leur vie privée. D’une manière générale, vous devez vous méfier de tout VPN gratuit. Si c’est gratuit, c’est que vous êtes le produit.

The Wall Street Journal, “The new copycats: how Facebook squashes competition from startups.”

Cette entrée a été publiée dans Brèves technos
par Laurent Gloaguen.
Partager l’article