Spiria logo.

Adieu SPARC et Solaris

R.I.P. SPARC and Solaris.

Requiescat in pace. © Spiria/iStock.

Une page de l’histoire de l’informatique se tourne. Le journal San Jose Mercury News a découvert qu’Oracle était sur le point de licencier 983 employés sur son site de Santa Clara. Les coupes affectent principalement les équipes qui étaient dédiées au développement des processeurs SPARC et du logiciel système Solaris. Ces deux technologies étaient entrées dans le giron d’Oracle après l’achat en 2010 de Sun Microsystems. Les processeurs SPARC, aux côtés des Acorn, figurent parmi les pionniers de l’architecture RISC au début des années 1980. Parallèlement, Oracle a annoncé l’embauche de 5 000 ingénieurs spécialisés dans l’infonuagique.

IEEE Spectrum, “R.I.P. SPARC and Solaris.”

Partager l’article :