Spiria logo.
Joel Lord
dans «  Applications web  »,
 
29 juin 2016.

NodePDX 2016 : récapitulatif de la conférence

Located in Portland, OR, NodePDX really embraces the Cascadia spirit. The organizers claim that Portland is the home to some of the most talented developers in the world and after spending 3 days with the NodePDX crowd, I have no problems believing that.

Logo NodePDX

Située à Portland, Oregon, NodePDX embrasse la culture de la région de Cascadia. Les organisateurs stipulent que Portland est l’un des endroits où se cachent certains des développeurs les plus talentueux au monde et après avoir passé trois jours en compagnie des participants de NodePDX, je n’ai aucun problème à le croire.

L’évènement se tenait au Bossanova Ballroom, en plein cœur du centre-ville de Portland. Le lieu lui-même est génial. Il s’agit d’une salle de bal aux allures victoriennes avec des tapis rouges et de longs rideaux de velours. Au premier étage, des rangées de chaises étaient alignées vers une grande scène et un bar était ouvert toute la journée. Au deuxième, une belle mezzanine était le lieu d’une « non-conférence », ainsi qu’un atelier de bidouillage. L’atmosphère générale était détendue et invitait aux rapprochements.

Joël Lord @NodePDX 2016

Dans l’ensemble, l’événement a été, à mon avis, un grand succès. Toutes les présentations que j’ai vues étaient de très haute qualité et, sans aller dans les détails de toutes et de chacune d’entre elles, voici quelques-unes des présentations que j’ai trouvé particulièrement inspirantes :

 

“A Foolish Quest: Creating Knitting Patterns Using Javascript”, par Liz Abinante (@feministy)

Tricot pour chat

Liz nous a présenté l’histoire de la création d’un projet à code ouvert. L’objectif était d’automatiser le processus de création de modèles de tricot. J’en connais maintenant plus sur le tricotage que jamais je ne l’aurais cru. L’une des leçons à retenir de cette présentation est que, peu importe comment simple, mathématique et logique la solution semblait être à l’origine, vous aurez toujours besoin de l’œil d’un designer expérimenté. Aucune librairie JavaScript ne sera en mesure de remplacer cela.

”From Software to Hardware: How I Track My Cat with Javascript”, par Tomomi Imura (@girlie_mac)

Dans cette présentation, nous avons appris à utiliser un tas de librairies JavaScript avec un Raspberry Pi et découvert un tas de capteurs pour créer un appareil permettant d’espionner les chats à distance. Certaines des librairies utilisées étaient très intéressantes. Plus précisément, il y avait une librairie de reconnaissance de visage de chat qui utilise des réseaux neuronaux en arrière-plan pour détecter s’il y a un minou dans l’image (Kittydar).

“Demystifying TypeScript Decorators”, par James Churchill (@smashdev)

Je dois admettre que je ne suis pas un fan de TypeScript, donc j’étais hésitant. Pourtant, James a réussi à capter notre attention en écrivant des décorateurs TypeScript en direct. Ces @expressions devant un bloc de code vous permettent de modifier des fonctions, des classes ou des propriétés. Elles semblent un moyen très puissant pour ajouter de la méta programmation facilement à votre base de code. Encore plus intéressant, vous pouvez créer des décorateurs en JavaScript normal en utilisant Babel comme transpilateur, de sorte que vous n’avez pas à l’utiliser en conjonction avec TypeScript.

“RRR – React, RethinkDB, Raspberry Pi”, par Mike Glukhovsky (@mglukhovsky)

Mike nous a présenté le photomaton RethinkDB : un dispositif Raspberry Pi qui peut prendre des photos en direct et les tweeter. Il fait un large usage de RethinkDB qui semble être un moyen très prometteur pour traiter les données en temps réel. RethinkDB vous permet d’ajouter des observateurs à votre base de données afin que vous puissiez être averti quand les données changent. Cela pourrait changer la façon dont nous pensons aux données en temps réel.

“I Play the Javascript”, par Matt McKegg (@mattmckegg)

Un exposé très divertissant sur la façon dont Matt a construit son propre logiciel pour jouer de la musique électronique en direct. La librairie appelée Loopdrop a été construite en JavaScript. La performance en direct était super et Matt nous a aussi parlé de certains des défis que vous pourriez rencontrer si vous quittez votre emploi afin de consacrer tout votre temps à votre projet personnel.

En résumé

NodePDX était une excellente conférence. Il y avait beaucoup de présentations inspirantes et beaucoup de conversations intéressantes après. Le rythme était super et nous permettait de discuter entre les présentations. J’ai bien hâte d’appliquer certaines des choses que j’ai apprises dans mes prochains projets.

En tant que conférencier, il s’agissait également d’une bonne conférence à laquelle participer. Les organisateurs étaient très sympathiques et ont fait en sorte de nous faire sentir les bienvenus. Si vous voulez voir ma présentation, vous pouvez consulter cette page.

Sur une note plus personnelle, Portland est un excellent endroit où aller. J’ai apprécié certaines des activités organisées en dehors de la conférence comme le tour de vélo autour de la ville et j’espère certainement que je vais avoir la chance d’y retourner dans un avenir proche.

Partager l’article :