Passer au contenu principal
Spiria black logo
dans « Applications web »,
 03 juin 2016

L’importance du design pour les applications utilisées à l’interne

On ne souligne jamais assez l’importance d’avoir un design de qualité pour les applications développées à destination de l’interne. Je remarque qu’il est beaucoup plus facile de vendre un service de conception graphique pour des sites ou des applications dédiés au grand public (B2C) que pour une application qui sera utilisée en interne.Lorsque l’on veut séduire une clientèle pour leur faire acheter un bien ou un service, on investit beaucoup sur le visuel, sur la simplicité des interactions avec le système et la qualité du service à la clientèle.

On ne souligne jamais assez l’importance d’avoir un design de qualité pour les applications développées à destination de l’interne. Je remarque qu’il est beaucoup plus facile de vendre un service de conception graphique pour des sites ou des applications dédiés au grand public (B2C) que pour une application qui sera utilisée en interne.

Lorsque l’on veut séduire une clientèle pour leur faire acheter un bien ou un service, on investit beaucoup sur le visuel, sur la simplicité des interactions avec le système et la qualité du service à la clientèle.

Par contre, lorsqu’il s’agit de développement d’une application qui sera utilisée à l’interne, on entend souvent parler du coût du design, de la peur du changement…

Mais avant d’entrer dans les détails, qu’entend-on par design de qualité ?

Design de qualité

Un design de qualité doit être réfléchi et être centré sur les utilisateurs, leurs processus, tout en comprenant les besoins d’affaires du client.

Lorsque l’on parle de qualité en design, on a souvent en tête deux aspects : l’esthétique et l’utilisabilité. Une application peut être très belle, mais difficile à utiliser. Aussi, un système à l’apprentissage facile peut ne pas être très utile.

Voici toutes les facettes de l’expérience utilisateur :

decorative

Source (en anglais) : http://semanticstudios.com/user_experience_design/
  • Valeur : Créer de la valeur pour les utilisateurs finaux et le client. La valeur doit être au cœur des préoccupations.
  • Utilité : Répondre à un besoin et aider l’utilisateur à accomplir ses objectifs.
  • Désirabilité : Générer l’émotion et l’adhésion grâce à une identité visuelle forte et unique.
  • Utilisabilité : Être intuitif dans son utilisation et fonctionner correctement, sans bogues.
  • Trouvabilité : Les contenus doivent être faciles à trouver pour que l’utilisateur accède rapidement à ce qu’il cherche.
  • Accessibilité : Respecter les standards d’accessibilité.
  • Crédibilité : L’utilisateur doit avec confiance en ce qu’on lui dit.

Une nouvelle réalité

L’évolution technologique des dernières années a habitué les consommateurs à utiliser des systèmes de plus en plus performants et intuitifs.

La compétition féroce dans le monde du B2C pousse les compagnies à toujours évoluer et proposer des solutions innovantes pour attirer des consommateurs. Ce phénomène nous rend plus sensibles à ce qui fonctionne ou ne fonctionne pas dans une application et nous rend plus sélectifs dans nos choix.

Les utilisateurs d’un système en entreprise se demandent alors pourquoi ils ne devraient pas s’attendre à une expérience agréable sur un outil interne. Pourquoi passer des heures en formation pour un logiciel qui n’est pas bien adapté à notre réalité ? Pourquoi rester assis devant notre ordinateur à utiliser une application peu attrayante toute la journée ?

Utilisatrice et ses appareils : mobile, tablette et ordinateur

Démystifions les retombées d’un design centré sur les utilisateurs

Lors des rencontres préliminaires, le client exprime souvent que l’aspect design n’est pas au cœur des besoins. Pour lui, c’est une expertise que l’on peut exclure du projet, du superflu qui augmentera les coûts de son projet.

Mais en comprenant ce que recouvre le terme « design », on comprend qu’il est difficile de l’exclure complètement du développement logiciel.

Nous devons changer la façon dont on estime l’état d’avancement et le retour sur investissement d’un projet. On ne mesure pas le progrès du projet seulement en termes de lignes de code écrites, de fonctionnalités qui s’additionnent… Satisfaire les utilisateurs et répondre aux besoins sont des variables essentielles au calcul de la valeur livrée.

Avez-vous peur de tout devoir réapprendre à vos utilisateurs ?
En concevant une application conviviale et basée sur leurs besoins, vous passerez moins de temps à donner de la formation et inclure de la documentation pour le nouveau système.

Voulez-vous réécrire un système existant ?
En prenant le temps de valider ce que les utilisateurs utilisent et comment ils l’utilisent, vous développerez l’essentiel et laisserez tomber le superflu. Ceci pourra aider pour votre budget !

Fonctionnez-vous avec plusieurs documents Excel et des saisies manuelles ?
En centralisant l’information, vous réduirez le risque d’erreurs de saisies.

Avez-vous des processus complexes ?
En prenant le temps de bien les comprendre et de les optimiser, vous gagnerez du côté de la productivité.

Lecture complémentaire et calculateur de retour sur investissement du design (en anglais) : www.usability.gov/what-and-why/benefits-of-ucd.html

Partager l’article :