Spiria logo.
Alexandre Huynh
dans «  Stratégie  »,
03 décembre 2020.

Comment établir le budget de mon projet de développement logiciel ?

L’un des meilleurs moments de la vie d’un entrepreneur est celui où lui vient son idée ; une idée qui change le monde, qui échauffe les cœurs et les esprits, et qui porte son entreprise, et son monde, au plan supérieur. Et l’un des plus pénibles moments est celui où il doit assortir son idée d’un budget !

Bien entendu, le facteur coût est important, mais ce coût ne dicte pas la valeur de votre idée. Dans cet article, nous examinerons la façon d’établir un budget qui appuiera votre idée, qui lui donnera un élan plutôt que de la freiner, pour que rien n’entrave vos rêves et votre inspiration.

Faites vos devoirs

Eh oui, les mots « rêves » et « inspiration » sont suivis du mot « devoirs ». En effet, préparation et information sont les prérequis d’une décision budgétaire éclairée.

Préparation : comparaisons et leçons

Les devoirs se composent de deux éléments complémentaires : préparation et philosophie. La préparation vous permet de faire des comparaisons pour vous situer. Idéalement, vous comparez des pommes avec des pommes, mais parfois, il n’existe pas deux pommes comparables. Gardez cela à l’esprit lorsque vous comparerez des « projets semblables », et évitez de présumer qu’un résultat en garantit un autre. De plus, demandez-vous comment votre entreprise maintiendra ses activités malgré la surcharge d’un projet additionnel (logiciel ou autre), puisqu’un projet de développement logiciel pourrait perturber vos activités quotidiennes. Les projets réussis reposent sur une robuste collaboration — ce qui, à son tour, exigera du temps de votre personnel. Enfin, tirez des leçons de vos projets antérieurs (et ceux des autres), et gardez-les toujours à l’esprit.

Philosophie : assurance-coût et assurance-valeur

Le second élément complétant vos devoirs consiste à définir votre philosophie budgétaire. L’on croit à tort que l’existence d’un budget représente une assurance-coût (sans parler de son incidence sur la certitude des délais !) Demandez-vous si vous recherchez réellement une assurance-coût, ou plutôt une assurance-valeur. La valeur est cultivée et affinée dans le temps — voulez-vous positionner votre équipe pour rechercher la valeur ? L’orientation valeur ne signifie pas un chèque en blanc ; elle signifie tout simplement que vous êtes disposé à revoir vos priorités et à affiner votre budget au fur et à mesure de l’évolution de la situation.

Un bon plan de développement logiciel ne suit jamais le plan. Par contre, si vous faites bien vos devoirs, vous pourrez prendre des décisions en cours de projet et apporter des ajustements en fonction des faits nouveaux, d’un raisonnement sûr et de nouveaux objectifs, plutôt que de constamment éteindre des feux.

Liste de vérification

Cernons maintenant les éléments d’un projet de développement logiciel :

Travail, dont frais de déplacement : Ceci inclut le travail de votre entreprise ou celui d’un consultant externe. N’oubliez pas que vous payez pour de l’expertise en plus de codage : les conseils techniques ne sont pas gratuits, et représentent en fait la plus importante partie de votre projet.

Équipement, licences de logiciels : Tant d’options s’offrent à vous que vous devez clairement définir les objectifs et comprendre le contexte. Par exemple, un logiciel gratuit open source peut convenir dans certains cas, mais pas dans d’autres.

Impact sur les activités quotidiennes : Votre projet enlèvera votre personnel de vos activités quotidiennes. Et, une fois le projet livré, vous devrez prévoir des coûts de formation et d’adoption du nouveau système jusqu’à ce qu’il soit pleinement intégré à vos activités.

Coûts de maintenance récurrents : Vous devriez prévoir entre 10 % et 30 % du coût de projet initial par année. Au moment de dresser votre liste de vérification, évaluez les nombreux facteurs qui infléchiront le budget que vous devrez allouer à chacun des éléments suivants :

  • Coûts directs et indirects
  • Coûts fixes et variables
  • Coûts uniques et récurrents
  • Désirs et nécessités

Dresser une liste de vérification est facile ; l’assortir d’estimations réalistes est difficile. C’est là que votre préparation paie des dividendes : vos comparaisons vous aideront à estimer la dépense initiale, et les leçons vous aideront à faire votre évaluation de risques et d’imprévus. Enfin, le plus important reste l’acceptation, par tous, du budget et de la valeur intrinsèque du projet. Il faudra faire front commun au moment de recueillir des devis.

Recueillir des devis

Maintenant que vous avez un budget préliminaire pour votre projet de développement logiciel — pour votre idée ! — vous pouvez commencer à recueillir des devis des entreprises et fournisseurs.

Vous recevrez toute une fourchette de devis, dont quelques surprises. Examinez ces surprises : certaines témoignent peut-être d’éléments que vous avez oubliés ou sous-estimés, tandis que d’autres ne sont rien de plus que des « surclassements » ou des arnaques. Ou bien, elles pourraient indiquer que ces entreprises ou fournisseurs ont mal compris votre philosophie, ou qu’ils fondent leur devis non pas sur vos besoins, mais bien les leurs. Profitez-en pour revoir votre philosophie.

Enfin, n’oubliez pas que ces devis ne représentent qu’une partie du budget total — c’est pourquoi nous avons calculé les coûts indirects et l’impact de votre projet sur vos activités quotidiennes.

Continuez à rêver !

Nous avons commencé cet article en parlant de votre grande idée. L’énergie et la passion que vous avez ressenties au moment de la visite de votre idée doivent être mises en bouteille et partagées tout au long du projet. Le train-train quotidien de la gestion d’un budget risque d’obscurcir votre vision originale, ce qui pourrait la distordre.

Il existe un juste équilibre entre, d’une part, respecter le budget — même s’il est coulé dans le béton — et, d’autre part, donner vie à votre idée ; votre état de préparation et votre leadership vous aideront à réussir ce tour de funambule.

Et Spiria est là pour vous aider. 😊

Partager l’article :