3 leçons apprises en tant que développeur junior

Le développeur junior doit souvent apprendre sur le tas des choses qui ne sont pas enseignées à l’école. Wajid, de Spiria Toronto, partage 3 importantes leçons qu’il a apprises.

En 2015, j’ai commencé comme développeur junior au sein d’une équipe de 10 personnes chez Spiria Toronto, anciennement DevBBQ. Ce fut un parcours fou, en montagnes russes, avec plein de gens étonnants et d’expériences mémorables qui furent l’occasion d’une grande croissance personnelle. Mais le plus important, c’est comment j’ai appris à devenir un meilleur développeur, à m’améliorer progressivement et à apporter une plus-value à l’entreprise avec mes compétences spécifiques. Cela dit, comme le dit le grand classique de Rod Stewart, « quand j’étais plus jeune, j’aurais aimé savoir ce que je sais maintenant ». Voici quelques leçons que j’ai apprises au cours des quatre dernières années.

N’ayez pas peur de demander de l’aide

Au début, j’hésitais à demander de l’aide à mes collègues. Je voulais avoir l’air compétent et faire croire que j’avais une bonne solution pour chaque problème particulier. Mais grâce à Kevin Zych, un de mes mentors, j’ai appris très tôt que cette notion était fondamentalement fausse. Au lieu de cela, la bonne approche consiste à demander conseil à un développeur senior, car elle tire parti de ses connaissances pour accélérer votre propre processus d’apprentissage. L’apport d’un développeur qui a déjà tout vu aide à résoudre les problèmes avec plus d’efficacité. Un autre énorme avantage de demander de l’aide est la possibilité d’examiner le problème d’un point de vue différent. C’est presque comme si une nouvelle connexion neuronale se formait dans votre cerveau, vous orientant vers une solution à laquelle vous n’auriez probablement jamais pensé par vous-même. J’ai eu la chance d’apprendre grâce à de grands mentors et de développer mes compétences plus rapidement que je ne l’aurais fait seul. Plus récemment, j’ai été de l’autre côté de la barrière, aidant d’autres développeurs à résoudre plus efficacement leurs problèmes. Cela m’a aidé à devenir un encore meilleur développeur, capable d’expliquer plus clairement les solutions.

Pensez à l’avance à une solution

Bien qu’il soit extrêmement bénéfique de demander de l’aide, ce n’est pas idéal si vous n’avez pas pensé au préalable à une solution potentielle. Faire ce travail de fond, c’est faire preuve de considération et de respect à l’égard du temps d’un autre développeur, en montrant que vous avez tenté de résoudre le problème par vous-même plutôt que de demander à être nourri à la cuillère pour trouver une solution. En fait, cela rend les autres développeurs plus disposés à vous aider. Avant de commencer quelque codage que ce soit, je développe une solution bien pensée à l’avance, en m’assurant qu’elle prend en compte les cas limites et les problèmes futurs. Ensuite, il s’agit simplement de valider ma solution et de mettre les doigts sur le clavier.

Communication et collaboration

Je venais d’un emploi où une seule personne prenait toutes les décisions, ce qui ne laissait pas beaucoup de place à la collaboration entre les membres de l’équipe. Le développement devrait être au contraire un travail d’équipe. La capacité de communiquer vos idées à un groupe de personnes ou même à un seul collègue est une compétence très importante à acquérir. Chacun, quel qu’il soit, a des informations précieuses à partager et doit être encouragé à s’exprimer, qu’il s’agisse d’explications d’estimations, de solutions, de demandes ou même des opinions. De plus, s’approprier vos solutions et se concentrer sur vos efforts au sein d’une équipe vous pousse vraiment à travailler à un haut niveau, surtout lorsque vous savez que vos collègues verront votre solution à un moment ou à un autre. Apprendre à communiquer, avec l’encouragement de mes pairs, m’a aidé à fournir de meilleures estimations et à arriver à de meilleures solutions en expliquant mes problèmes et mes réponses de façon concise.

Ce sont quelques-unes des leçons que j’ai apprises en tant que développeur junior, et je continue à les mettre à profit quotidiennement ! Elles ne sont peut-être pas applicables en permanence, mais j’aurais aimé les connaître quand j’ai fait mes débuts !

Besoin d’autres conseils ? Découvrez cet article écrit par Olivier Mageau-Pétrin de Spiria Gatineau : « Comment ne plus être un développeur “junior” ».

Découvrez nos histoires
à succès.

Un projet de développement logiciel?
Contactez-nous!  

Cette entrée a été publiée dans Méthodes et bonnes pratiques
par Wajid Kagzi.
Partager l'article
Articles récents