Spiria logo

Spiria fête son 15e anniversaire !

Pour marquer ça en grand, tous les Spiriens et Spiriennes se sont retrouvés pendant deux jours à l’hôtel Le Château Montebello. Cette réunion sans précédent de nos équipes de Boston, Gatineau, Montréal et Toronto a été l’occasion pour tous d’apprendre, de mieux se connaître et bien sûr, de se divertir !

D’abord, il nous faut parler du cadre pour ceux qui n’ont pas la chance de connaître les lieux. Cet hôtel est une spectaculaire bâtisse située à Montebello, une petite municipalité québécoise sur le bord de la rivière des Outaouais, entre Ottawa et Montréal. Construit à la manière scandinave par le maître-constructeur finnois Victor Nymark en 1929, il s’agit du plus grand bâtiment en bois ronds au monde. C’était à l’origine un club privé élitiste dénommé le Seigniory Club, dédié au séjour d’hommes d’affaires et de politiciens canadiens. En 1970, le lieu est transformé en hôtel ouvert à tous par le Canadien Pacifique qui le rebaptise, non pas Overlook Hotel, mais Château Montebello. Aujourd’hui propriété d’intérêts chinois, l’hôtel géré par Fairmont demeure un incontournable du tourisme en Outaouais.

Le Château Montebello. Photo Pierre Bona.

Fairmont Le Chateau Montebello.

Pour bien des Spiriens, ce moment a été l’occasion de mieux se connaître et parfois même, de se découvrir pour la première fois, notamment pour l’équipe de Toronto qui s’est récemment jointe à Spiria. S’il nous arrive souvent de collaborer à distance sur des projets communs, rien ne remplace la qualité des échanges lors de rencontres “en vrai”. Et pour nos nouveaux amis de Toronto, c’était plus de 100 visages inconnus à découvrir, autant de nouvelles personnes avec qui tisser des liens pour enrichir de futures collaborations !

Stéphane Rouleau au Château Montebello.

Stéphane Rouleau, président-directeur général.

Le programme de ces deux jours a été chargé. Le comité d’organisation avait prévu différentes activités dans un calendrier très serré. Outre les discours des dirigeants de l’entreprise et la présentation d’un bilan de l’activité par notre président-directeur général Stéphane Rouleau, un point d’orgue a été ce que nous avons appelé “La grande foire du savoir”, une sorte de salon où des équipes des différents bureaux se sont relayées pour présenter à leurs collègues des projets sur lesquels ils avaient travaillé, par exemple un framework développé pour Thinking Capital, ou notre contribution au développement des logiciels Lustre et Flame d’Autodesk, ou encore une application mobile pour Paymi. Cela a permis à beaucoup de découvrir de nouvelles technologies, d’apprendre que nous avions certains savoir-faire pointus et parfois méconnus au sein de Spiria et d’entrevoir de possibles synergies à l’échelle de l’entreprise entière.

Spiria au Château Montebello.Spiria au Château Montebello.

Spiria au Château Montebello.Spiria au Château Montebello.

Spiria au Château Montebello.Spiria au Château Montebello.

“La grande foire du savoir”.

Du côté des loisirs, l’agenda des Spiriens fut également bien rempli. Chacun pouvait choisir une activité parmi lesquelles : une initiation au curling, une promenade en traîneau à chiens et une chasse aux énigmes à l’intérieur de l’hôtel. Tout le monde pouvait aussi profiter dans son temps libre des exceptionnels équipements du Château Montebello, comme sa magnifique piscine intérieure datant des années 1930.

Curling au Château Montebello.Traîneau à chiens au Château Montebello.

Enfin, les festivités se terminèrent vendredi soir par un dîner de gala, puis nous avons eu l’occasion de danser sur la musique de DJ renommés jusque (presque) le bout de la nuit. Fatigués mais heureux, nous avons chacun rejoint samedi nos différentes villes d’origine avec le souvenir durable d’un événement remarquable et enrichissant. Nous en profitons pour remercier chaleureusement ceux et celles qui ont dépensé beaucoup d’énergie à organiser tout ça et qui ont fait que la magie se produise.

Spiria au Château Montebello.Spiria au Château Montebello.

Voilà, nous pouvons déjà commencer à préparer le 20e anniversaire, avec nul ne sait combien de villes à réunir ! Aujourd’hui, il y en avait 4, Boston, Gatineau, Montréal et Toronto ; dans 5 ans, y en aura-t-il 5, 6, 7, ou plus encore ? Les paris sont ouverts.

Cette entrée a été publiée dans Environnement de travail
par Laurent Gloaguen.
Partager l'article