Spiria logo.
Isabelle Thériault
dans «  Environnement de travail  »,
 
25 mars 2021.

Et si le FAX promettait un retour au bureau réussi ?

Après l’annonce du prochain déménagement de notre bureau de Montréal dans le magnifique complexe de Fabrik8, certains peuvent se demander quelle sera notre approche en matière de conciliation entre travail au bureau et travail de la maison. C’est une excellente question à laquelle je tenterai de répondre ici.

Outre les nouveaux locaux, nous avons pris la décision d’investir pour offrir du mobilier ergonomique de qualité et un aménagement de bureau haut de gamme. Cela ne s’est pas fait sur un coup de tête. Nous avons tenté d’anticiper les besoins futurs de nos employés et d’imaginer à quoi le monde du travail ressemblerait après la pandémie.

Nous avons alors statué qu’après la pandémie et l’obligation de télétravailler, les employés pourraient avoir besoin d’un FAX 😉 :

  • Flexibilité
  • Autonomie
  • Expérience

Avec le FAX en tête, nous avons essayé de dresser le portrait futur de notre vie spirienne au bureau et de redéfinir notre approche en matière de télétravail post-pandémique.

Flexibilité

Depuis un an, les gens sont libres de travailler d’où bon leur semble et de faire varier leurs horaires de travail. Cette liberté est très appréciée et nous n’avons pas l’intention de la restreindre radicalement, mais plutôt de l’encadrer. C’est pourquoi nous visons une présence au bureau pendant 50 % du temps de travail. 50 % d’une semaine, d’un mois, d’une année, peu importe, la flexibilité est le mot d’ordre. Ceci fait en sorte que pour les gens qui souhaitent voyager tout en travaillant (vacances-travail), ce sera également possible de leur permettre.

Autonomie

La flexibilité doit être accompagnée de la capacité de pouvoir agir de façon autonome. Les gens doivent pouvoir juger par eux-mêmes quand leur présence au bureau est requise et personne chez Spiria ne souhaite avoir la responsabilité de jouer à la police pour compter le nombre de jours où les gens sont présents ou non.

Actuellement, les critères sur lesquels nous souhaitons que les employés s’appuient pour décider s’ils doivent se présenter au bureau sont le CX et l’EX (Customer Experience et Employee Experience). La question que les employés devront se poser est la suivante : est-ce que ma présence au bureau permettrait d’améliorer l’expérience de mes clients ou celle de mes collègues ? Naturellement si la réponse est oui, il va de soi que nous nous attendrons à ce que les gens se présentent au bureau. Nous savons que le jugement de nos employés est adéquat et ira dans le bon sens, la confiance fait partie de notre culture de gestion ;).

Expérience

Depuis un an, nous avons tous investi temps et argent à aménager nos maisons pour améliorer nos espaces de travail résidentiel. Il sera difficile de convaincre les gens de quitter leur petit confort pour se rendre au bureau. Évidemment plus nos espaces de bureau seront attrayants, plus il sera facile de convaincre les gens. Nous devons donc transformer la façon dont nous envisageons la vie de bureau. Ce ne doit pas être seulement se déplacer pour aller travailler dans un cubicule, mais se déplacer pour vivre une expérience.

Pour le bureau de Montréal, avec les espaces de gym et de restaurant adjacents, il sera plus facile de vivre cette nouvelle expérience du bureau 2.0. Aussi notre équipe culture et bureau proposera une programmation d’activités qui permettra de vivre sa vie de bureau comme une expérience, avec des concours, des lunchs d’équipe, des 5 à 7 et autres événements afin de créer des liens et d’échanger entre humains. Après un an de rencontres sur Zoom, nous croyons profondément que les gens auront envie de se voir en vrai et de ressentir la vibe du direct avec 100 % d’interaction humaine, sans filtre et sans écran. Enfin, pouvoir tous parler en même temps, se couper la parole et de tenir plusieurs conversations en parallèle, la vraie vie quoi ! Telle une famille enfin réunie autour du repas du dimanche !

Partager l’article :