Spiria logo

Intéressé par la technologie (top)?

Vous recevrez hebdomadairement les articles de blogues écrits par nos développeurs, designers et geeks en tout genre.
Intéressé par la technologie?
Vous recevrez hebdomadairement les articles de blogues écrits par nos développeurs, designers et geeks en tout genre.

Récap techno de la semaine - № 186 - 20 ans de Google, machines à voter, cube Rubik robotisé, Amazon 4-star, etc.

Google fête son 20e anniversaire

Susan’s garage.

Le garage de Susan. © Google.

Le 4 septembre 1998, Larry Page et Sergey Brin, alors étudiants à l’université Stanford, ont officiellement fondé Google. Le siège de leur nouvelle entreprise fut établi dans le garage de leur amie Susan Wojcicki, à Menlo Park en Californie. Aujourd’hui, pour fêter cet anniversaire, il est possible de visiter sur Street View le garage où fut fondé le géant du web. Le lieu est dans l’état (que l’on suppose reconstitué) où il se trouvait à l’époque. Si vous voulez voir à quoi ressemblait exactement le même espace en 1998, jetez un coup d’œil à ce clip vidéo capturé par Harry Cheung, le sixième employé de Google :

La maison de Susan Wojcicki sur l’avenue Santa Margarita est aujourd’hui la propriété de Google et n’est plus habitée. Wojcicki deviendra en 1999 le premier responsable marketing chez Google et est aujourd’hui PDG de YouTube, propriété d’Alphabet Inc.

Aussi pour cet anniversaire, un Doodle vidéo évoque les recherches les plus populaires dans le monde au cours de ces deux dernières décennies :

Google Street View, “Susan’s Garage, Santa Margarita Avenue.”

Mashable, “Google unveils its birthplace on Street View, plus more for 20th birthday.”

 

Machines à voter vulnérables

ES&S iVotronic DRE.

ES&S iVotronic DRE. © iStock.

Un nouveau rapport dévoile que les machines à voter utilisées dans 26 États américains et dans le District de Columbia ont une importante faille de sécurité. Il s’agit d’une faille dans la procédure de mise à jour des machines Model 650 fabriquées par Election Systems & Software. Cette faille avait déjà été identifiée dans un rapport commandé par le secrétaire d’État de l’Ohio en 2007… La fabrication des Model 650 a cessé en 2008, mais, même si elles sont techniquement obsolètes, elles sont toujours largement utilisées aux États-Unis. En outre, les chercheurs ont découvert d’autres failles sur le Model 650 et des failles sur de nombreux autres modèles courants de machines à voter. Ainsi, une autre machine, utilisée dans 18 États, a pu être piratée en seulement deux minutes, alors qu’il faut en moyenne six minutes pour voter. Inquiétant pour la démocratie. D’éminents experts appellent les autorités nationales et locales à recourir à des bulletins de vote en papier et à des audits postélectoraux afin d’atténuer les risques liés à la cybersécurité.

DEF CON, “Report on Cyber Vulnerabilities in U.S. Election Equipment, Databases, and Infrastructure [PDF].”

CNET, “Half of US states using voting machines with a known vulnerability, says report.”

 

Cube Rubik robotisé

Self Solving Rubik’s Cube.

Self Solving Rubik’s Cube.

Cube Rubik robotisé. © Human Controller.

Le Cube, vendu à plusieurs centaines de millions d’exemplaires et inventé en 1974 en Hongrie par Ernő Rubik, un architecte et professeur de design, connaît aujourd’hui une modernisation étonnante : équipé de servomoteurs et d’électronique, le casse-tête est maintenant capable de se résoudre par lui-même grâce à l’inventivité d’un créateur japonais. On salue cette petite merveille d’ingénierie créative, mais l’inventeur, qui préfère garder l’anonymat, est avare en détails techniques sur sa réalisation. Vous pouvez cependant trouver quelques schémas sur cette page.

Hackaday, “Self-Solving Rubik’s Cube.”

 

Pirate à l’amende

Singapore skyline at Marina Bay.

Singapour. © iStock.

Il ne faut pas oublier qu’il y a un protocole à suivre pour rapporter les vulnérabilités. Zheng Dutao, un ingénieur chinois, a piraté le système Wi-Fi de l’hôtel où il assistait à la conférence Hack in the Box, consacrée à… la cybersécurité. Cependant, au lieu de rapporter la vulnérabilité de sécurité qu’il avait découverte, il a partagé tous les détails sur la façon de faire dans un billet sur son blogue, qui a depuis été fermé. Zheng (alias “Ricter”), a été condamné par les autorités singapouriennes à une amende de 3 660 $ US pour son indiscrétion. ANTLabs, le fabricant de l’appareil piraté, a cependant remercié Zheng d’avoir trouvé la vulnérabilité. La société a ajouté celle-ci ne touchait que des anciens modèles qui n’étaient plus en production, y compris l’IG 3100 (2013) que l’hôtel utilisait comme système de passerelle Internet.

CNET, “Engineer fined for blogging exactly how to hack a hotel’s Wi-Fi.”

 

Magasin Amazon 4-star

Amazon 4-star.

Amazon 4-star, NYC. © Amazon.

Ce vendredi, Amazon va ouvrir dans la ville de New York un magasin qui propose une sélection des produits les plus populaires sur sa plateforme en ligne. Baptisé Amazon 4-star, ses rayons appareils électroniques, cuisine, maison, jouets, livres et jeux, n’accueillent que des produits notés au moins par 4 étoiles sur le site ou figurant parmi les plus vendus. Les clients Prime bénéficient des mêmes tarifs réduits que sur le site web. Chaque produit du magasin est accompagné d’une étiquette de prix numérique, qui inclut le classement moyen en étoiles, le nombre total d’évaluations clients, ainsi que le prix Amazon Prime et le prix catalogue. Bien sûr, il y a une table dédiée à la présentation des produits Amazon Echo et Fire TV. Amazon 4-star semble être un concept élargi des magasins Amazon Books, qui ne proposent que les livres qui se vendent le mieux et qui sont déjà au nombre de 15 aux États-Unis. On ne sait cependant pas si Amazon prévoit d’ouvrir d’autres magasins 4-star.

Ars Technica, “Amazon’s newest brick-and-mortar store sells only top-rated products.”

 

Cette entrée a été publiée dans Récap de la semaine
par Laurent Gloaguen.
Partager l’article