Spiria logo.

Récap techno de la semaine - № 156 - Vidéo SpotMini, ventes du Google Pixel, Sony Koov, drone Skydio R1, etc.

Quand des SpotMini s’entraident…

SpotMini 2017.

SpotMini. © Boston Dynamics.

Boston Dynamics a publié sur YouTube une vidéo présentant une interaction entre deux SpotMini, ces robots quadrupèdes aussi gracieux qu’agiles. La vidéo, intitulée “Hey buddy, can you give me a hand”, montre un SpotMini se dirigeant vers une porte fermée et semblant dépité de ne pouvoir l’ouvrir. C’est alors qu’un autre SpotMini surgit pour venir en aide grâce à un bras robotique placé sur son dos. Le bras se déplie, se saisit de la poignée, ouvre la porte et la maintient ouverte pour laisser passer son collègue. Étonnamment, cette scène suscite des réactions très contrastées. D’un côté, il y a les “Oh, génial”, “Superbe !”, “Cool !”, “Formidable”, “Impressionnant”, “Fantastique”, “Trop mignon”, “Adorable”, et de l’autre, il y a les “Effrayant !”, “Cauchemardesque !”, “La technologie me terrorise”, “Bienvenue à nos nouveaux seigneurs”, “Nous sommes condamnés”, “Oh non ! Ils ont appris à ouvrir des portes ! Ce sont les raptors de Jurassic Park !”, “Ça me fout la trouille”, “Que Dieu nous viennent en aide”… Et vous, de quel côté vous trouvez-vous ? Ici, on trouve ça plutôt cool et nous aimerions bien avoir un SpotMini qui se promène dans nos bureaux. Beaucoup font aussi le parallèle avec l’épisode Metalhead de la série télévisée Black Mirror. Ce qui n’est pas un hasard, l’auteur de cet épisode, Charlie Brooker, s’étant justement inspiré des robots de Boston Dynamics pour créer son histoire.

CNET, “That terrifying Boston Dynamics robot dog can open doors now.”

 

Chiffres modestes pour le Google Pixel

Google Pixel 2.

Pixel 2. © Google.

Les téléphones Pixel ont beaucoup fait parler d’eux dans les médias, qui ont loué leurs indéniables qualités, mais le succès commercial demeure modeste et cantonne Google au rôle d’acteur mineur sur le marché. Selon Francisco Jeronimo, directeur de la recherche chez IDC, Google a doublé les livraisons de Pixel en 2017 avec 3,9 millions d’unités expédiées. Aux États-Unis, la part de marché est passée de 1,8 % à 2,8 %, ce qui est certes un progrès, mais reste au total une présence marginale. Pour comparer, Apple a vendu près de 6 millions d’iPhone par semaine sur le dernier trimestre 2017. Google devra probablement muscler son réseau mondial de distribution qui est à l'heure actuel limité (les téléphones ne sont commercialisés que dans 8 pays : Allemagne, Australie, Canada, Espagne, États-Unis, Italie, Royaume-Uni, Puerto Rico).

Digital Trends, “Google Pixel shipments double, but fewer than 4 million were sold in 2017.”

 

Apprentissage de la robotique avec Koov

Koov.

Koov. © Sony Electronics.

Koov de Sony est un kit constitué de plus de 300 pièces (briques transparentes, roues, engrenages, capteurs, moteurs, etc.) destiné à l’apprentissage de la robotique et de la programmation pour les jeunes de 8 à 14 ans. Le kit est accompagné de 23 plans de robots, mais rien n’interdit de développer ses propres conceptions, bien au contraire. Au cœur de Koov se trouve un microcontrôleur basé sur la plate-forme open source Arduino. Sony a cependant développé pour ces robots son propre langage de programmation simplifiée, baptisé Scratch. Il est disponible en précommande auprès de Sony au prix de 520 USD, ce qui semble un peu excessif. Livraison prévue fin mars.

Circuit Breaker, “Sony made a 300+ piece coding kit for kids to bring blocky robots to life.”

 

Nouveaux processeurs Ryzen

AMD Raven Ridge die.

Cliché du die. À droite en bleu, le GPU, et à gauche, les 4 CPU. © AMD.

AMD a présenté deux nouveaux processeurs Ryzen (à microarchitecture Zen) : les quadricœurs 5 2400G (annoncé au prix de 169 USD) et 3 2200G (à 99 USD). Ils ont l’intéressante particularité d’être les premiers de la série à intégrer un processeur graphique (GPU), en l’occurrence un Radeon Vega. Comme les autres puces de marque Ryzen, ces nouveaux processeurs utilisent le socket AM4. Avec une mise à jour du micrologiciel appropriée, ils devraient fonctionner sur n’importe quelle carte mère AM4 existante (bien que toutes les cartes mères AM4 n’incluent pas les sorties vidéo nécessaires pour utiliser le GPU intégré). Des performances graphiques honorables, mais sans plus (ce n’est pas conçu pour les joueurs exigeants), alliées à un coût attractif, semblent faire parfaitement convenir ces processeurs (et particulièrement le modèle 3 2200G) aux ordinateurs à vocation bureautique.

Ars Technica, “Desktop Ryzens with Vega graphics: Is fastest-ever integrated GPU fast enough?

 

Drone autonome Skydio R1

Skydio R1.

Drone R1. © Skydio.

La jeune pousse Skydio, fondée il y a quatre ans par des chercheurs du MIT, a présenté son premier produit : le drone autonome R1 qui est capable de suivre automatiquement vos déplacements et de filmer en 4 K. Doté de 12 petites caméras embarquées, le R1 peut reconnaître avec beaucoup de précision son environnement et ainsi éviter tous les obstacles sur sa trajectoire. Sa vitesse maximale est de 40 km/h, l’autonomie est de 16 minutes et il pèse seulement 1 kg. Disponible au prix de 2 500 USD, ce qui fera sans doute hésiter bien des acheteurs pourtant séduits par cette belle machine…

IEEE Spectrum, “Skydio demonstrates incredible obstacle-dodging full autonomy with new R1 consumer drone

 

Partager l’article :