Passer au contenu principal
Spiria black logo

Récap techno de la semaine - № 139 - Volocopter, PocketBeagle, téléphone antimoustique, robot RHP2, etc.

Taxi volant

Volocopter.

© Volocopter.

Un prototype de taxi volant autonome, créé par la start-up allemande Volocopter, a été testé sans passagers à la périphérie de la ville de Dubaï. L’appareil est un gros drone électrique à 18 rotors capable de voler trente minutes à une vitesse maximale de 100 km/h. Dubaï veut devenir un pionnier de ce moyen de transport qui donne une image futuriste à la ville. Les autorités émiriennes ont précisé qu’il faudrait encore cinq ans avant de pouvoir utiliser ce nouveau moyen de transport qui nécessite des infrastructures dédiées et des évolutions réglementaires. D’autres entreprises, comme le consortium russe Kalachnikov et le groupe européen Airbus, travaillent au développement de concepts similaires. On sait aussi que Larry Page, le cofondateur de Google, a investi 100 millions de dollars dans Zee.Aero, une start-up créée en 2010 qui travaille sur un projet ultra-secret de voiture volante.

BBC News, “Dubai tests drone taxi service.”

 

PocketBeagle

PocketBeagle.

PocketBeagle. © BeagleBoard.org Foundation.

PocketBeagle est un nouveau nano-ordinateur mesurant 56 x 35 mm, une taille similaire au Raspberry Pi Zero. Il comporte un boîtier-système (SiP) Octavo de 21 x 21 mm. Ce SiP (OSD3358) inclue 512 Mo de mémoire vive (DDR3), un CPU ARMv7 Cortex-A8 cadencé à 1 GHz, deux Programmable-Realtime-Units à 200 MHz, une carte graphique (SGX530) et un système de gestion de l’alimentation. La carte est aussi équipée d’une prise Micro-USB (compatible USB OTG 2.0) et d’un connecteur pour carte microSD. Elle fonctionne avec une distribution Debian Stretch adaptée. Idéal pour les hobbyistes comme pour les professionnels de l’IoT, le PocketBeagle est disponible au prix de 25 USD chez Mouser, Arrow et Digi-Key.

Postscapes, “Tiny PocketBeagle single board computer launched as a to rival Raspberry Pi Zero.”

 

Téléphone antimoustique

LG K7i.

LG K7i. © LG Electronics.

LG a présenté en Inde un nouveau téléphone Android de début de gamme appelé LG K7i. Il sera prochainement vendu 7 990 roupies, soit 150 CAD. Sa principale originalité est qu’il est doté de la technologie Mosquito Away. Sur son dos, on peut voir un dispositif émetteur d’ultrasons qui est censé tenir éloignés les moustiques. Il est facile de comprendre l’intérêt de cette fonction dans un pays comme l’Inde. Et même ici, avec nos forêts infestées de maringouins, on pourrait apprécier ce genre de téléphone. Malheureusement, une revue systématique de la littérature scientifique sur le sujet permet de conclure sans l’ombre d’un doute que les dispositifs émetteurs d’ultrasons n’ont aucun effet répulsif sur les moustiques. Dommage… Et un mauvais point pour LG qui exploite sans vergogne la crédulité des gens.

PhoneRadar, “LG K7i Smartphone with Mosquito Away feature Launched in India for Rs 7,990.”

⇨ Enayati A., Hemingway J., Garner P. “Electronic mosquito repellents for preventing mosquito bites and malaria infection.” Cochrane Database of Systematic Reviews. 2007, Issue 2. Art. No.: CD005434 [PDF].

 

Free Viewpoint Video System

Free Viewpoint Video System.

Soccer.

Canon a présenté un nouveau système en cours de développement qui est capable de simuler en temps réel une caméra. La caméra virtuelle est destinée à être placée au cœur d’un évènement sportif comme un match de soccer par exemple. Le dispositif nécessite une quinzaine de caméras haute-résolution qui sont placées sur le pourtour du stade. L’industriel japonais est avare en détails techniques, mais a publié une vidéo de démonstration qui donne une bonne idée des possibilités d’un tel outil. On imagine qu’il pourrait aussi permettre dans l’avenir de se retrouver au milieu du terrain avec des lunettes de réalité virtuelle. Ce système Free Viewpoint pourrait bien révolutionner la façon dont on retransmet en vidéo les compétitions sportives.

Digital Photography Review, “Canon’s ‘virtual camera’ system will turn sports games into 3D videos you can explore.”

 

Robot à l’épreuve des chutes

RHP2.

RHP2. © Université de Tokyo.

Les robots bipèdes sont superbes quand ils sont debout, mais une fois qu’ils sont tombés, ils restent souvent misérablement cloués au sol. Une équipe de l’Université de Tokyo et de Kawasaki Heavy Industries a adopté une nouvelle approche : savoir se relever en toutes circonstances plutôt que chercher d’éviter la chute à tout prix. Le robuste robot RHP2 tombe ainsi facilement, mais se relève tout le temps. La machine humanoïde est protégée des chocs par une solide armure et se relève de façon autonome. Il peut être couvert d’un genre de combinaison résistante à l’eau ou anti-feu pour travailler sur des sites de catastrophes et autres environnements hostiles. RHP2 est équipé de moteurs électriques et a besoin d’un cordon ombilical pour être alimenté ; il sera éventuellement amélioré avec un système hydraulique.

IEEE SPectrum, “Life-size humanoid robot is designed to fall over (and over and over).”

 

Découvrez nos histoires
à succès.

Un projet de développement logiciel?
Contactez-nous!  

Cette entrée a été publiée dans Récap de la semaine
par Laurent Gloaguen.
Partager l’article