Spiria logo.

Récap techno de la semaine - № 137 - Fuite Equifax, Montréal-Toronto en 40 min, duo de Cassie, ratés de SpaceX, etc.

Fuite massive chez Equifax

Equifax Breach.

© iStock.

Equifax, l’entreprise qui collecte et analyse les données personnelles de près de 800 millions de consommateurs sollicitant un crédit, a connu une fuite majeure avec le vol des informations de près de 190 millions de comptes (dont 143 millions aux États-Unis). La fuite massive découverte n’a été dévoilée que tardivement, laissant le temps à trois hauts dirigeants de l’entreprise de vendre leurs actions. Plusieurs d’une vingtaine de recours collectifs sont actuellement en préparation. Les données ont fuité via une application web réalisée avec le framework Apache Struts. Une vulnérabilité du framework, permettant l’exécution de code à distance, avait été découverte en mars dernier et rapidement colmatée par Apache. Dans les jours qui ont suivi la publication de la faille, de nombreux sites avaient subi des attaques, ce qui avait fait l’objet de nombreux articles dans les médias spécialisés. Equifax a expliqué que la fuite s’était produite à la mi-mai, soit plus de deux mois après la diffusion du correctif de sécurité, ce qui démontre une certaine légèreté de la part de son équipe technique. Voilà un grop coup porté à la crédibilité d'une entreprise qui note la crédibilité des individus…

Ars Technica, “Failure to patch two-month-old bug led to massive Equifax breach.”

 

Montréal à 40 min de Toronto avec Hyperloop One

XP-1.

Montreal-Toronto, 39 min.

© Hyperloop One.

L’entreprise californienne Hyperloop One a identifié le trajet Montréal-Ottawa-Toronto parmi les 10 étant idéaux pour tester son nouveau moyen de transport, des véhicules électriques à lévitation magnétique propulsés dans des tubes à basse pression. À 1 080 km/h, le trajet de 640 km prendrait 39 minutes (je suppose sans compter le ralentissement lié à l’arrêt à Ottawa). Le trafic annuel sur une telle ligne serait de 4,2 millions de voyageurs selon l’entreprise, ce qui pourrait garantir sa rentabilité. On peut toujours rêver…

Ars Technica, “Hyperloop One announces 10 routes it will study, partners with Colorado DOT.”

Hyperloop One, “Hyperloop One announces 10 winners for Hyperloop One Global Challenge.”

 

Duo de robots bipèdes Cassie

Cassie Duo.

Cassie Duo. © Agility Robotics.

Nous vous avons déjà parlé des robots bipèdes Cassie qui sont constitués de deux pattes d'autruche réunies par un bassin. Agility Robotics a publié sur YouTube une vidéo présentant deux Cassie qui font un tour dans les locaux de l'entreprise. On ne sait pas pour vous, mais nous, on ne se lasse pas de ce genre de vidéos…

YouTube, “Cassies take a tour of Agility Robotics.”

 

Les ratés de SpaceX

Falcon 9 prelaunch test.

Test de prélancement de Falcon 9, 1er septembre 2016. © SpaceX.

SpaceX, l’autre entreprise d’Elon Musk, a beaucoup travaillé sur le lanceur Falcon 9 afin de le rendre réutilisable. Le chemin du succès a cependant été pavé par des défaillances plus ou moins explosives, comme le montre cette vidéo spectaculaire de toutes les leçons apprises à la dure par l’entreprise. Musk souhaite nous montrer qu’il vaut mieux rire de ses échecs, après-coup.

Ars Technica, “SpaceX proves it’s not afraid to fail by releasing a landing blooper reel.”

 

NES Classic Edition est de retour !

NES Classic Edition perched on top of the original NES.

La NES Classic Edition posée sur la NES originale de 1983.
© Christopher Grant, Polygon.

Nintendo s’était fait des ennemis en avril dernier quand l’entreprise avait brusquement abandonné sa NES Classic Edition très populaire, sans explication (certains problèmes d’approvisionnement ont été suspectés), après seulement 1,5 million d’unités produites et six mois de présence sur le marché. Mais tout est pardonné : aujourd’hui, Nintendo a annoncé que sa console rétro plug-and-play à 60 $ reviendrait chez les détaillants « l’été prochain ». Entre-temps, Nintendo a également annoncé le lancement de la Super NES Classic Edition en septembre, une console cette fois promise sans interruption de production et avec plus d’un million d’unités sur les étagères le premier jour. Bien sûr, c’est une triste nouvelle pour les passionnés qui ont dépensé une fortune pour un modèle d’occasion, et cela va faire chuter les prix sur eBay au détriment de quelques spéculateurs.

Ars Technica, “Nintendo likes money again, bringing back NES Classic Edition ‘next summer’.”

 

Partager l’article :