Spiria logo.

Récap techno de la semaine - № 127 - T-Pods, console Keymu, bras MetaLimbs, téléphone Trump-Poutine…

Camion autonome T-Pod

T-Pod.

T-Pod.

Prototype T-Pod. © Einride.

L’entreprise suédoise Einride a présenté son prototype de T-Pod, un camion sans cabine de conduite qui constitue une approche radicale en matière de transport autonome de marchandises. Ce camion de 7 mètres de long peut transporter 15 palettes standard. L’autonomie annoncée est d’environ 200 km. Les visées d’Einride sont autant économiques qu’écologiques. Pour mémoire, en Amérique du Nord, le transport par camion lourd représente un quart des émissions de gaz à effet de serre. Le T-Pod fonctionne en mode autonomie totale sur les autoroutes et en mode télécommande depuis un centre de supervision lorsqu’il est en contexte urbain. En 2020, la société prévoit avoir 200 T-Pods opérant sur la route E6 entre Göteborg et Helsingborg, en Suède, déplaçant 2 millions de palettes de marchandises par an.

TechCrunch, “This quirky autonomous pod wants to change the way we haul freight.”

 

Reconnaissance d’écureuils sur Raspberry Pi 3

Écureuil.

Mangeur de bulbes. © iStock.

Ofer Dekel est chercheur chez Microsoft, à Redmond (Washington). Dans son jardin, les écureuils mangeaient les bulbes de fleurs et les graines des mangeoires à oiseaux — une contrariété qui est souvent rencontrée par les propriétaires de jardin en Amérique du Nord. Pour régler le problème, il a créé un modèle de reconnaissance visuelle d’écureuil pour Raspberry Pi 3, ce qui n’est pas à la portée de tout le monde. Une fois le sciuridé identifié par l’algorithme, le système d’arrosage est automatiquement déclenché. Pour faciliter l’intégration de fonctions d’intelligence artificielle sur des petits systèmes de type Raspberry Pi, Dekel a réuni une équipe multipliscinaire pour développer une boîte d’outils logiciels d’apprentissage automatique (Machine Learning). Le défi est que les algorithmes d’apprentissage actuels sont gourmands en ressources matérielles et donc par nature peu compatibles avec de petits ordinateurs à capacités réduites. L’équipe de Dekel a donc travaillé sur des moyens de « compresser » les réseaux de neurones profonds. De premiers aperçus de ces algorithmes compressifs sont disponibles sur GitHub.

Next at Microsoft, “AI’s big leap to tiny devices opens world of possibilities.”

Miaou.

Solution “low tech” (basse technologie) au problème. © iStock.

 

Bras supplémentaires MetaLimbs

Des chercheurs japonais du laboratoire Inami Hiyama (Université de Tokyo) travaillent sur des bras robotiques qui se fixent à votre dos et vous prêtent une ou deux mains artificielles dans les tâches délicates où vos dix doigts ne suffisent pas. L’utilisateur contrôle ces bras supplémentaires, appelés MetaLimbs, avec les pieds et les genoux via des capteurs de flexion. L’équipe a également ajouté des capteurs qui permettent à l’utilisateur de ressentir une sensation haptique. Cela permet de savoir quand l’objet est au bon endroit et l’attraper avec la main robotisée en fermant les orteils. Pourrait aussi être utile si vous êtes amené à représenter le dieu hindou Shiva Nataraja…

YouTube, “Multiple Arms Interaction Metamorphism.”

 

Nokia 3310, édition Trump-Poutine

Nokia 3310.

Nokia 3310 Trump-Poutine. © Caviar.

La maison russe Caviar nous a habitué aux téléphones de bon goût et voici une nouvelle preuve de leur savoir-faire. Juste à temps pour le sommet du G20 à Hambourg, qui voit la première rencontre entre Donald Trump et Vladimir Poutine, Caviar a dévoilé un magnifique Nokia 3310 orné d’un médaillon en or représentant les profils des deux chefs d’État, posé sur une coque en titanium à l’aspect damassé. Les deux visages regardent dans la même direction pour symboliser “le désir commun pour le progrès des relations américano-russes”. L’appareil est d’ores et déjà disponible au prix modeste de 149 000 roubles, soit 3 175 dollars canadiens. Si vous voulez une technologique plus contemporaine, ce luxueux habillage existe aussi en versions iPhone7 et 7+.

TechCrunch, “Make your Nokia 3310 great again with a special $2,500 Putin-Trump gold and titanium edition.”

 

Keymu, la console taille porte-clefs

Keymu.

Keymu. © c.Invent.

La mini Super NES dévoilée il y a dix jours vous paraît encore trop volumineuse ? La Keymu est alors la solution ultime, puisqu’elle a la taille d’un porte-clefs. Cette ultra-mini console style Game Boy dispose d’un écran OLED 1,5 pouce et d’un processeur Intel Edison. Seul problème si vous êtes séduit par l’objet, il vous faudra le fabriquer vous même (les instructions détaillées sont disponibles sur Hackaday).

Mashable, “Tiny keychain-sized Game Boy is infinitely better than the SNES Classic.”

 

Partager l’article :