Passer au contenu principal
Spiria black logo
dans « Récap de la semaine »,
 27 novembre 2015

Récap de la semaine : Raspberry Pi Zero, pas d'hybride pour Apple, le Li-Fi, DELL et ses certificats problématiques, et des scripts pour automatiser son travail

Raspberry Pi Zero : un ordi pour le prix d’une bière

decorative

Lorsqu’il a été lancé il y a 3 ans, Raspberry Pi était comme une petite révolution : un ordi de la taille d’une carte de crédit qui coûtait 25$, et qui pouvait servir à une foule d’utilisations intéressantes et surtout originales… Voici maintenant la nouvelle génération : Raspberry Pi Zero, qui mesure 6,5 cm x 3 cm, et qui coûte un gros 5$! Bon bien sûr il n’a pas d’écran, d’interface graphique, de souris ou de clavier, mais il s’agit quand même d'un vrai de vrai ordi, avec un processeur de 1GHz, 512 MB de RAM, une prise pour une carte microSD, une prise mini-HDMi et 2 prises microUSB. Tellement de possibilités! http://on.mash.to/1OiHope

Pas d’hybride MacBook/iPad pour Apple

decorative

Interrogé pendant une conférence, Tim Cook, le PDG d’Apple, a clairement signifié que sa compagnie ne développerait PAS de produit combinant son MacBook Air et son iPad. « Nous pensons vraiment que les consommateurs ne recherchent pas un produit hydride. Parce que ce qui risque d’arriver, c’est qu’aucune des deux expériences ne soit satisfaisante… Nous voulons faire la meilleure tablette au monde, et le meilleur Mac qui soit. Combiner les deux résulterait en trop de compromis. » Cook a également affirmé qu’il voyait encore un excellent marché pour les ordinateurs personnels dans le moyen terme. Vraiment difficile de ne pas voir dans ces commentaires une attaque envers le nouveau Surface Book de Microsoft! http://bit.ly/1OtEA6V

D’autre part, Apple a également présenté une semi-excuse (dans la plus pure tradition du « sorry not sorry ») concernant son problème de certificat de sécurité de la semaine dernière : http://bit.ly/1TgUfZc

Le Li-Fi viendra t-il remplacer le Wi-Fi?

decorative

Harold Haas, l’inventeur du Li-Fi, a donné une conférence TED durant laquelle il a parlé de son « bébé ». Le Li-Fi, c’est une protocole de transmission de données à très haute vitesse qui utilise la lumière artificielle. Mais oui! VLC, ou visible light communication, pour être exact. La technologie est simple en apparence : la lumière envoie des signaux binaires en s’allumant puis s’éteignant à répétition, TRÈS, TRÈS vite. Dans un laboratoire, la vitesse des données transmises ont atteint 224 Gb / seconde, comparé à 600 Mg / seconde pour le Wi-Fi! Mais évidemment, l’implémentation n’est pas si facile dans la vraie vie. Un premier test dans un environnement de travail a été réalisé, atteignant quand même environ 1 Gb / seconde. En plus de la vitesse, ce protocole aurait d’autres avantages, comme la sécurité, étant donné que la lumière ne peut traverser les murs. À suivre. http://bit.ly/1Xd0Zgh

DELL livre des PCs avec un problème de sécurité important!

decorative

Oups! N’ayant pas appris de la débâcle de Superfish en février,  DELL est en train de faire une bonne petite bourde en livrant des ordinateurs qui sont déjà équipés d’un certificat numérique très facile à cloner. Ce que ça veut dire : les malfaiteurs pourraient très bien se servir de la signature cryptographique pour se faire passer pour Google, des banques, ou d’autres sites fonctionnant avec du HTTPS. Au moins deux modèles d'ordinateurs portables, le Inspiron 5000 et le XPS 15, auraient été livrés avec ce certificat, qui fonctionne avec la même clé cryptographique pour les deux. Le problème a été révélé cette semaine par une communauté de crowdsourcing. DELL a indiqué que ses techniciens étaient en train d’investiguer le problème. Disons que la compagnie ne doit pas se sentir aussi sûre de ses moyens que plus tôt cette année, alors qu’elle a capitalisé sans vergogne sur le problème Superfish. http://bit.ly/1NnKIk4

Des scripts pour automatiser son travail

decorative

Une histoire très comique ayant fait surface sur GitHub cette semaine : après le départ d’un employé, ses collègues développeurs ont passé en revue son travail, et ont réalisé qu’il avait apparemment passé son temps au travail à… automatiser celle-ci. Il avait en effet écrit toute une série de scripts complètement farfelus, par exemple des « hacks » qui répondaient automatiquement à un client qu’il n’aimait pas. Également parmi son œuvre, un script qui envoyait un message texte à sa femme dès qu'il y avait de l’activité sur son poste de travail après une certaine heure le soir. Le texto disait qu’il était retenu plus tard au bureau, et générait même automatiquement une raison parmi une liste préétablie. Et que dire de son script qui ordonnait à la machine à café de lui faire un latte, tout en lui demandant d’attendre 24 secondes avant de verser celui-ci dans une tasse?… Parce que c’était exactement le temps requis pour qu’il se rende à la dite machine. http://bit.ly/1Tb6Lt6

Partager l’article :