Passer au contenu principal
Spiria black logo

Récap de la semaine : Apple vs le FBI, une floppée de nouveaux téléphones Android, R.I.P. Picasa, les télés Samsung de Big Brother?, et une imprimante 3D qui est un jeu d'enfant

Apple vs le FBI

decorative

Une lettre de Tim Cook à tous les clients d’Apple a beaucoup circulé cette semaine, supposément pour « encourager une discussion publique » sur la sécurité de nos données. Les faits : suite à la tuerie de San Bernardino, les autorités ont demandé à Apple de fournir des données, ce que la compagnie affirme avoir fait de bonne grâce. Mais malgré cette coopération, il n’a pas été possible de déverrouiller le iPhone du terroriste accusé, et la compagnie de Cupertino affirme maintenant que le FBI souhaiterait aller plus loin et forcer Apple à créer une nouvelle version de l’OS du iPhone qui contourne plusieurs paramètres de sécurité, et qui pourrait être installée sur un iPhone saisi dans le cadre d’une enquête. Apple s’oppose vivement à l’idée, qui selon elle poserait de très sérieuses menaces à la sécurité de la vie privée si elle était placée entre de mauvaises mains. Se tourner vers le public pour l’amener dans cette arène et l'inviter à participer au combat de titan est, à notre connaissance, assez inusité dans le monde des technologies. Plusieurs doutent toutefois qu’Apple puisse s’opposer à la loi bien longtemps. À suivre… http://apple.co/1Lt7ReW

 

Grosse semaine pour Android

decorative

Fait plutôt rare : dans le cadre de la conférence annuelle Mobile World Congress qui se tiendra à Barcelone, presque tous les fabricants majeurs de téléphones intelligents Android s’apprêtent à lancer un nouveau modèle en même temps. Samsung va officiellement dévoiler (quoiqu’il y ait eu de nombreuses fuites récemment) ses Galaxy S7 et S7 Edge, qui selon les rumeurs devraient « beaucoup ressembler » aux S6 de l’année dernière, mais avec quelques nouvelles fonctionnalités intéressantes comme un écran qui résiste à la pression et des capacités de réalité virtuelle. LG va lancer son G5, qui a été entouré de plus de secrets qu’à l’habitude, mais qui va présenter un affichage « Always on », peu importe ce que ça veut dire. Le trio de compagnies chinoises, Huawei, ZTE et Alcatel vont aussi présenter leurs téléphones, ainsi que la compagnie indienne Lenovo. Ces derniers joueurs sont encore petits, mais de plus en plus à surveiller, particulièrement dans un contexte mondial. http://on.mash.to/1XApiRZ

 

La mort de Picasa

Qui se souvient du bon vieux temps, avant ou au début des médias sociaux, quand les photos numériques se partageaient sur Picasa? Après presque 15 ans de bons et loyaux services, Google vient de décider de tuer la plateforme. Au rythme où l’écosystème a changé, c’est un peu difficile de bien comprendre l’importance de Picasa, mais le produit a vraiment été en avance sur son temps (précédant même Flickr), et a donné lieu à une petite révolution dans la manière de gérer les photos. Sans grande surprise, Google souhaite plutôt se concentrer sur Google Photos; à partir de mars, le support cessera, et les utilisateurs recevront un nouvel espace pour héberger leurs albums Picasa d’ici mai. R.I.P. http://bit.ly/1QdSrMU

 

Silence devant une télé Samsung

decorative

Très surprenant : Samsung a dévoilé aux utilisateurs de ses téléviseurs intelligents que si ces derniers échangent des informations personnelles à proximité de leur appareil, la télé pouvait capter ces données et les transmettre à des tierces parties. Les comparaisons avec le roman 1984 de George Orwell n’ont pas tardé à fuser, et plusieurs se sont questionnés sur le manque de transparence. Après cette controverse, le géant coréen a spécifié que pour que la télé enregistre les conversations, il faut activer au préalable les fonctionnalités de reconnaissance vocale. Samsung a finalement nommé un spécialiste en reconnaissance vocale, Nuance Communications, comme la fameuse tierce partie à qui les données sont envoyées. Selon Samsung, ces données ne sont ni conservées, ni vendues. http://bit.ly/1SCssFg

 

Une imprimante 3D pour jouer

decorative

Un gadget vraiment remarqué au récent New York Toy Fair : le ThingMaker, une imprimante 3D de Mattel, qui se détaillera autour de 300 $ US et pourra permettre à des enfants de fabriquer eux-mêmes leurs jouets. Même si ce n’est pas l’unique produit domestique « abordable » dans le domaine de l’impression 3D, il se distingue toutefois par sa simplicité d’utilisation. L’imprimante fonctionne avec une app (iOS et Android) développée en collaboration avec Autodesk, offrant une interface qui est, selon les testeurs, « ridiculement intuitive ». Les enfants peuvent utiliser des gabarits ou y aller avec leurs propres créations. Une intégration avec les marques de Mattel serait également prévue (Hot Wheels, Barbie...) Une fois le design enregistré, le fichier STL est directement envoyé à l’imprimante, et l’objet est fabriqué quelques heures. Le ThingMaker arrivera sur le marché à l’automne; on connaît plusieurs jeunes (et moins jeunes) qui seront intéressés! http://tcrn.ch/1WnNcij

 

Découvrez nos histoires
à succès.

Un projet de développement logiciel?
Contactez-nous!  

Cette entrée a été publiée dans Récap de la semaine
par Simon Toussaint.
Partager l’article