Passer au contenu principal
Spiria black logo

Récap de la semaine : Apple vs FBI, vulnérabilité Android, cerf de San Andreas et plein de robots

Rebondissement dans la saga Apple/FBI

Apple vs FBI

Prévue mardi, l’audience FBI contre Apple a été annulée lundi à la suite d’une requête du département américain de la Justice. Ce dernier souhaite laisser le temps au FBI de tester une méthode, proposée par une « tierce partie », de déblocage du iPhone 5C ayant appartenu à l’un des deux auteurs de la tuerie de San Bernardino du 2 décembre dernier. Jusqu’à présent, le FBI prétendait ne pouvoir se passer de l’aide d’Apple pour déverrouiller l’iPhone. Chez Apple, on dit n’avoir aucune idée de la méthode qui pourrait être employée ni de l’identité de la « tierce partie ».

Un rapport sur l’avancement de l’opération doit être remis au tribunal le 5 avril. Personne ne peut dire si ce nouvel épisode va entraîner la fin de l’affrontement entre l’agence fédérale et Apple, même si certains spécialistes le supposent. Les spéculations vont en tout cas bon train sur l’identité de la mystérieuse « tierce partie ».

Post-scriptum : selon le quotidien Yedioth Ahronoth de Tel Aviv, le FBI recevrait l’aide d’une entreprise spécialisée israélienne, Cellebrite.

Ars Technica, “Apple gets short-term win, but new mysterious FBI unlocking method looms.”

[Photographie Surian Soosay, CC BY 2.0.]

Grosse vulnérabilité d’Android

Vulnerable Android

Des millions de téléphones Android (noyau inférieur à la version 3.18), y compris la gamme complète des modèles de Nexus, sont vulnérables à des attaques permettant d’exécuter du code malveillant et de prendre le contrôle des fonctions essentielles de façon presque permanente.

Une application disponible sur Google Play a été découverte tentant d’exploiter la vulnérabilité. Tout téléphone qui n’a pas reçu le correctif de sécurité du 18 mars est vulnérable à la faille qui permet à une application d’acquérir sans entraves un accès « root ». La faille est liée à un bogue du noyau Linux fixé en avril 2014 et identifié comme problème de sécurité en février de l’année suivante (CVE-2015-1805). La seule solution pour tout téléphone compromis est de reflasher le système d’exploitation.

Android, “Android Security Advisory—2016-03-18.”

Ars Technica, “Android rooting bug opens Nexus phones to ‘permanent device compromise’.”

[Photographie Uncalno Tekno, CC BY 2.0.]

Cerf errant à San Andreas

L’artiste Brent Watanabe a créé un “mod” pour Grand Theft Auto V qui consiste en un cerf indestructible qui erre dans la ville fictive de San Andreas. Vous pouvez suivre les pérégrinations de l’animal virtuel en direct sur Twitch.tv. Le cervidé peut à l’occasion causer des embouteillages, être poursuivi par la police ou encore être pris dans une fusillade. À l’heure où nous écrivons, le cerf se promène au fond de la mer… ce qui est surréaliste (est-ce un bogue ?), et est suivi en direct par presque 1500 spectateurs.

Twitch.tv, “San Andreas Deer Cam.”

BBC News, “Grand Theft Auto deer causes chaos in game world.”

Liam, le robot démonteur de iPhone

Ce lundi, le grand spectacle d’Apple n’a pas été l’occasion d’annonces fracassantes. Un petit iPhone SE, un petit iPad Pro et des bracelets pour montres… même les plus enthousiastes des aficionados sont restés sur leur faim. Ce qu’on en retiendra toutefois est la présentation de Liam, un robot conçu pour le désassemblage de téléphones en fin de vie, en vue du recyclage de leurs composants. Si par le passé, Apple a été souvent pointée du doigt sur la question de la responsabilité environnementale, l’entreprise se veut maintenant exemplaire en la matière, comme en témoigne l’intervention sur scène de Lisa Jackson, vice-présidente, chargée des questions environnementales et sociales. Liam peut désosser un iPhone toutes les 11 secondes.

MacRumors, “Apple tackles e-waste with iPhone recycling robot ‘Liam’.”

DRU, le robot livreur de pizza

DRU, Domino’s Robotic Unit

Voilà un robot moins cruel que l’exterminateur de téléphones… Le géant de la pizza a dévoilé son robot livreur de pizza, en test en Nouvelle-Zélande, le DRU (Domino’s Robotic Unit). Il peut livrer une pizza dans un rayon de 20 kilomètres, ce qui correspond en fait à l’autonomie de ses batteries. Il maintient les boissons au frais et les pizzas au chaud, et le client dispose d’un code pour déverrouiller les compartiments. Cela étant dit, et le monde étant ce qu’il est, on à peine à imaginer ce mignon robot ne pas être victime de gourmands malandrins croisés sur sa route, ou même du trafic automobile d’une grande ville…

Ars Technica, “Domino’s is trialling an autonomous pizza delivery robot.”

Woonyan, le robot minou

Omnibot Hello Woonyan

Vous rêvez du minou idéal qui ne perd pas ses poils ? Qui ne griffe pas vos murs et canapés ? Qui ne saute pas sur votre lit à 4 heures du matin ? Takara Tomy a la solution pour vous, le robot minou Hello Woonyan qui peut faire des choses qu’un vrai chat ne peut pas faire, comme aboyer par exemple. Hello Woonyan sera lancé le 28 avril au Japon. Il vous en coûtera 18 000 yens, ce qui fait 210 dollars canadiens. Mais si vous préférez la version naturelle et originale, il y a plein de vrais chats qui vous attendent à la SPCA. De plus, la fonction “tueur de souris” n’a pas été implémentée dans le robot, ce qui manquera pour certains.

CNET, “Tamagotchi 2K16? This electronic cat takes robotic animal companions to the next level.”

⇨ タカラトミ, “ハローウ~ニャン|オムニボット.”

 

Autres liens de la semaine

Découvrez nos histoires
à succès.

Un projet de développement logiciel?
Contactez-nous!  

Cette entrée a été publiée dans Récap de la semaine
par Laurent Gloaguen.
Partager l’article