Comprendre l’accessibilité Web

Voir la carte WCAG 2.0

Voir la carte WCAG 2.0

« L'accessibilité du Web signifie que les personnes handicapées peuvent l'utiliser. Plus spécifiquement, elle signifie que ces gens peuvent percevoir, comprendre, naviguer, interagir avec le Web, et y contribuer. L'accessibilité du Web bénéficie également à d'autres, notamment les personnes âgées ayant des capacités diminuées dues au vieillissement. »
Source: Web Accessibility Initiave (W3C)

L'accessibilité concerne également tout utilisateur ayant des problèmes ou des limitations pour accéder aux contenus Internet :

  • Personnes qui disposent d'une connexion Internet à faible débit ;
  • Personnes peu ou pas expérimentés avec le Web ;
  • Personnes utilisant d’autres appareils autre que l’ordinateur pour naviguer (téléphone mobile, tablette, etc.) ;
  • Personnes qui font usage d'un navigateur ou d'un ordinateur désuet (exemple: une vieille version d'un navigateur).

Au Canada, la norme sur l'accessibilité des sites Web est entrée en vigueur le 1er août 2011 et a été révisée le 31 mars 2013. Elle impose à toutes les institutions visées aux parties 1, 1.1 et 2 de la Loi sur la gestion des finances publiques de se conformer aux règles d’accessibilité Web de priorité A et AA.

Le W3C a lancé 2 directives sous forme de listes de points à vérifier pour garantir que le contenu Web est accessible :

Les WCAG1.0 concernent principalement les contenus HTML (1999).
Les WCAG2.0 concernent la technologie (2006).
Chaque point de contrôle s'est vu attribuer un degré de priorité.

Principes de l'accessibilité

Les normes d'accessibilité se basent sur 4 principes :

1 - Perceptible

  • Site Web qui permet d'adapter une interface au terminal utilisé sans perdre de l’information.
  • Fournir des alternatives équivalentes aux contenus visuels et auditifs (images statiques ou animées, contenus audio et vidéo, son …).
  • Taille de caractère : possibilité d’augmenter la taille du texte à 200% sans perdre de l’information ou que l'utilisateur doive faire défiler le texte horizontalement.

2 - Utilisable

  • Clavier : toutes les fonctionnalités du site sont atteignables avec le clavier, elles doivent être accessibles avec la touche TAB et activées avec la touche ENTER. L'élément qui a le focus doit avoir une indication visuelle.
  • Contraste : un rapport de contraste entre la couleur de texte et celle d’arrière-plan d'au moins 4,5:1.
  • Navigable : fournir des éléments qui permettent de s’orienter et de naviguer facilement sur le site Web. Exemple: un titre pour chaque page, un lien pour contourner des blocs, focus visible.

3 - Compréhensible

  • Le contenu du site Web doit être facile à lire et à comprendre.
  • Structure : utiliser les balises d'en-tête h1 à h6 pour bien structurer les pages.
  • Abréviation : une technique est disponible pour identifier  la signification d'une abréviation.

4 - Robuste

  • Compatible : le site doit être adapté pour les navigateurs et les lecteurs d'écran.
  • Conforme : le site Web doit être conforme aux règles du W3C.
  • Nom, rôle et valeur : tout composant de l'interface utilisateur doit avoir un nom, rôle ou valeur (exemple: les éléments d’un formulaire).

Évaluation de l'accessibilité Web - Liste d’outils

Il existe plusieurs outils qui permettent d’évaluer l’accessibilité d’un site Web, mais aucun ne permet de faire une évaluation complète. La vérification manuelle reste indispensable.

Lecteur d’écran

Évaluation de conformité

Contrastes de couleurs

Grilles d’évaluation:

Découvrez nos histoires
à succès.

Un projet de développement logiciel?
Contactez-nous!  

Cette entrée a été publiée dans Développement web
par Simon Toussaint.
Partager l’article