Spiria logo.
dans «  Brèves technos  »,
02 novembre 2020.

Raspberry Pi 400

Raspberry Pi 400.

Raspberry Pi 400. © Raspberry Pi Foundation.

Les plus vieux se souviennent de l’époque où la plupart des ordinateurs personnels grand-public se présentaient sous la forme d’un bloc intégrant le clavier. Ce fut le cas pour quantité de modèles des années 1970-80 : TRS-80, Atari 400/800, TI 99/4, Apple II, Commodore 64, Sinclair ZX, Amstrad CPC, BBC Micro, Acorn Archimedes, etc. Le nouvel ordinateur de la fondation Raspberry Pi se présente sous cette forme et est en quelque sorte un hommage à cette période. D’ailleurs, le nom de code du projet fut un temps “Commodore 64”. Baptisé Raspberry Pi 400, l’ordinateur est basé sur l’architecture et les composants du Raspberry Pi 4 et comporte 4 Go de mémoire LPDDR4. Le clavier est identique au clavier Raspberry Pi déjà existant. La carte-mère est cependant différente du Pi 4, bien plus longue et aérée, et est équipée d’une grande feuille de métal qui agit comme dissipateur thermique passif. C’est ce dissipateur qui permet une augmentation de la vitesse d’horloge du SoC BCM2711 de 1,5 GHz à 1,8 GHz, ce qui fait que le Pi 400 est plus rapide que le Pi 4 (et le designer Simon Martin dit qu’il y a suffisamment de marge thermique si vous voulez vous essayer à le surcadencer). On trouve sur la face arrière les entrées-sorties GPIO, un emplacement microSD, deux ports micro HDMI 4k30, un port USB Type-C pour l’alimentation, deux ports USB 3.0, un seul port USB 2.0 et un port Gigabit Ethernet. Le kit complet (avec câble HDMI, souris, alimentation, carte Pi OS, Beginner’s Guide) est proposé à 100 USD et l’ordinateur seul à 70 USD. Dans un premier temps, les claviers disponibles sont en anglais, américain, espagnol, français, allemand ou italien, mais la Fondation promet d’autres langues à venir. En raison de certifications de conformité, si le Pi 400 est déjà disponible en Europe, il n’arrivera pas chez les revendeurs canadiens avant 2021 😞. Pour conclure, pensez que le Pi 400 est presque un million de fois plus puissant que le Commodore 64 de 1982 pour une fraction du prix (le C64 coûtait 595 USD en 1982, soit 1 605 USD en prix corrigé de l’inflation). Que de chemin parcouru !

Raspberry Pi 400.

YouTube, “Raspberry Pi 400: New All-in-One Pi!.”

YouTube, “The Raspberry Pi 400 Teardown.”

Hackster.io, Gareth Halfacree, “Hands-On with the Raspberry Pi 400, the first ‘consumer product’ Raspberry Pi.”

Ars Technica, Jim Salter, “Raspberry Pi 400 review—the under-$100 desktop PC you didn’t know you needed.”

Raspberry Pi Blog, Eben Upton, “Raspberry Pi 400: the $70 desktop PC.”

 

Partager l’article :