Spiria logo.
dans «  Brèves technos », 
28 avril 2022.

Qualcomm court après Apple

Qualcomm. San Diego, California.

Qualcomm à San Diego, Californie. © iStock.

Il y a un peu plus d’un an, Qualcomm a racheté une startup californienne de fabrication de puces appelée Nuvia, fondée par d’anciens membres de l’équipe de design de puces d’Apple. L’entreprise avait plus tard déclaré qu’elle comptait utiliser les talents et la technologie de Nuvia pour créer des puces ARM sur-mesure de haute performance afin de concurrencer les processeurs d’Apple. Mais il faudra être un peu patient avant de voir un PC Windows vraiment performant équipé d’une puce autre qu’Intel ou AMD. En effet, Christian Amon, le PDG de Qualcomm, a indiqué lors de sa dernière conférence téléphonique sur les résultats que ces puces à haute performance ne devraient voir le jour dans des appareils grand public qu’à la fin de 2023. Qualcomm prévoit cependant toujours de fournir des échantillons de puces à ses partenaires dans le courant de cette année 2022.

Si les futures puces Nuvia peuvent égaler ou battre les performances du M1 à la fin de 2023, il s’agira d’une amélioration impressionnante par rapport aux puces Snapdragon de la génération actuelle, même si Apple aura encore une longueur d’avance. La pomme travaillerait en effet actuellement sur une troisième génération utilisant le procédé 3 nanomètres de TSMC, des M3 qui devraient apparaître sur les Mac en 2023.

Ars Technica, Andrew Cunningham, “Qualcomm’s M1-class laptop chips will be ready for PCs in ‘late 2023’.”

2022-04-28

Partager l’article :