Spiria logo

Microsoft offre ses brevets à Linux

Microsoft campus in Redmond, Washington.

Microsoft campus, Redmond, Washington. © iStock.

Depuis le départ de Steve Ballmer, qui pensait que Linux était une sorte de cancer en matière de propriété intellectuelle, c’est vraiment devenu une lune de miel prolongée entre Microsoft et la création de Linus Torvalds. Dernier exemple de cet amour, la firme de Redmond a annoncé avoir adhéré à l’Open Invention Network, un groupe d’environ 2 400 entreprises qui ont accepté de concéder à titre gracieux des licences d’utilisation de leurs brevets à différents projets Linux, dont le kernel, divers outils et utilitaires et de grandes parties d’Android. Les entreprises membres s’engagent aussi à ne pas faire valoir leurs brevets contre la communauté Linux. Microsoft a gagné des milliards grâce à sa vaste bibliothèque de brevets logiciels. Par exemple, les fabricants de téléphones Android, dont Samsung, versent à la société une redevance sur chaque téléphone pour les licences de brevets tels que ceux couvrant le système de fichiers exFAT. Renoncer à ces revenus est le signe d’un changement non seulement de modèle d’affaires, mais aussi, de culture. En rejoignant l’OIN, Microsoft peut désormais convaincre même les plus fervents sceptiques qu’elle aime vraiment Linux et l’open source.

Ars Technica, “Microsoft promises to defend—not attack—Linux with its 60,000 patents.”

 

Cette entrée a été publiée dans Brèves technos
par Laurent Gloaguen.
Partager l'article